Le meurtrier supposé de Gaëtan Boils devant les Assises

C'est sur ce terrain de sport, en marge de la fête votive de Beaulieu, qu'est mort Gaëtan Boils.
C'est sur ce terrain de sport, en marge de la fête votive de Beaulieu, qu'est mort Gaëtan Boils.

La Cour d'assises de Montpellier juge depuis mercredi l'auteur supposé du coup de couteau mortel porté à Gaëtan Boils le 14 juillet 2010, à Beaulieu (Hérault). Un drame survenu en marge de la fête votive du village. Verdict attendu vendredi.

Par Valérie Luxey

A l'ouverture de son procès, mercredi devant les Assises de l'Hérault, Medhi Kebdou, assisté de son avocat, Maître Cyril Malgras, a pris la parole. Pour dire que s'il reconnaissait avoir porté le coup de couteau fatal, il niait toujours avoir eu l'intention de tuer Gaëtan Boils.

Bagarre et alcool en marge de la fête votive

La victime avait succombé le 14 juillet 2010, touché au coeur et au poumon par une lame de 20 centimètres. Un drame survenu en marge de la fête votive de Beaulieu (Hérault).
Première journée du procès d'Assises du meurtrier supposé de Gaëtan Boils
Le procès du meurtrier supposé de Gaëtan Boils s\
A l'époque, Brice Robin, procureur de la République de Montpellier, en avait précisé les circonstances: après qu'une adolescente de 14 ans ait demandé une cigarette, insultes, coups et gifles étaient survenus, déclenchant une bagarre générale, le tout sur fond de forte consommation d'alcool.
DMCloud:51905
Retour sur les circonstances de la mort de Gaëtan Boils
Le 14 juillet 2010, Gaëtan Boils, 18 ans, décédait d\
Quelques instants plus tard, Gaëtan Boils, 18 ans, décédait sur un terrain de sport du village.

L'auteur supposé déjà plusieurs fois condamné

L'auteur supposé du coup, Medhi Kebdou, 25 ans au moment des faits, avait alors pris la fuite. Repéré à la sortie d'un hôpital, il avait été rapidement interpellé. Domicilié à Mauguio à l'époque des faits, il auarit déjà été plusieurs fois condamné, notamment pour des faits de violence.
Son procès devant les Assises de l'Hérault, à Montpellier, doit durer jusqu'au 29 mars.

Verdict attendu vendredi

Jeudi, l'accusé est longuement revenu sur la journée du 14 juillet 2010, donnant une version des faits dans laquelle il nie toute préméditation.
La journée de jeudi est consacrée à l'audition de la dizaine de témoins du drame. Le verdict est attendu vendredi. Medhi Kebdou encourt 30 ans de réclusion criminelle. 

Sur le même sujet

Les + Lus