Mobilisation pour les hôpitaux à Montpellier

Des moyens à la hauteur de la santé et de l'action sociale. C'est la revendication essentielle des personnels hospitaliers appelés à se mobiliser ce mercredi à Montpellier. Ils demandent notamment un moratoire sur les fermetures de lits et des créations de postes dans les secteurs surchargés.
Les urgences psychiatriques de Montpellier, un secteur montré du doigt pour ses pénuries de moyens.
Les urgences psychiatriques de Montpellier, un secteur montré du doigt pour ses pénuries de moyens. © MaxPPP-Archives
C'est un appel national à la grève qui est relayé ce mercredi à Montpellier. Le syndicat CGT organise une mobilisation de tous les personnels des hôpitaux pour dénoncer les difficultés de fonctionnement et demander le retrait du projet de loi "Ma santé 2022".
Un mouvement qui est une extension logique de la mobilisation dans les services d'urgences, particulièrement touchés par l'insuffisance de moyens au point de dénoncer une mise en danger de la santé des patients.

Reportage à la prise de service à Lapeyronie de Cédric Métairon et Enrique Garibaldi
durée de la vidéo: 01 min 08
Mobilisation à l'hôpital de Montpellier et Narbonne

Les grévistes doivent se rassembler à 12h30 devant Benech, le centre administratif du CHRU de Montpellier avant de sensibiliser l'ensemble de la population avec une distribution de tracts à 14h place de la Comédie.
 
Opération tracts ce mercredi matin à Lapeyronie à Montpellier
Opération tracts ce mercredi matin à Lapeyronie à Montpellier © Enrique Garibaldi/F3LR


Des moyens à la hauteur de la santé

4 exigences principales pour les grévistes:


Les secteurs "dans le rouge"

Outre les urgences, dont la mobilisation ne faiblit pas dans toute la France, les professionnels de santé de Montpellier insistent sur l'indigence chronique des secteurs de gérontologie mais aussi de psychiatrie où les personnels multiplient les luttes, depuis plus d'un an, pour dénoncer la dégradation des conditions d'accueil et de soins.
 
A Narbonne, c'est la fermeture annoncée de la maternité de la Poly qui est contestée ce mercredi.
A Narbonne, c'est la fermeture annoncée de la maternité de la Poly qui est contestée ce mercredi. © Frederic Guibal/F3LR


Mobilisation à la polyclinique de Narbonne


Les sages femmes et puéricultrices de la polyclinique de Narbonne, dans l'Aude, ont manifesté également ce mercredi contre un projet de regroupement avec l'hôpital.
Une fusion qui pourrait entraîner à terme la fermeture de la maternité d'ici à la fin de l'année. 25 emplois seraient menacés.



A noter également une mobilisation particulière des territoires ruraux qui luttent contre la suppression des services. Ainsi une délégation de l'est-Hérault, mais aussi du sud-Aveyron, particulièrement touché par l'éloignement des soins participent à la mobilisation de ce mercredi.
 
Le point sur la journée de mobilisation à Montpellier avec Cédric Métairon et Enrique Garibaldi
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
social santé société grève économie manifestation