Mois de l’Europe : subventions, projets, infos sur l'Union Européenne… on vous dit où s’adresser en Occitanie

L’Union Européenne peut paraître parfois très loin de notre quotidien. Pourtant, il est possible de la solliciter pour bénéficier de soutien ou de subventions. L’Europe est présente en Occitanie et on ne le sait pas toujours.

L'Europe a des relais en Occitanie pour nous rapprocher d'elle.
L'Europe a des relais en Occitanie pour nous rapprocher d'elle. © Jean-Luc Flémal/BELPRESS/MAXPPP

Ce dimanche 9 mai 2021, ce sera la journée de l’Europe, date anniversaire de la naissance de l’Union. Et pour rendre plus concret ce qu’elle peut nous apporter, elle a mis en place des relais de proximité. La première porte d’entrée, ce sont les Maisons de l’Europe. Il en existe 5 en Occitanie :

Leurs missions : servir de relais pour décrypter l’Europe et ses mécanismes, organiser des événements, des cours de langues, nous informer sur les droits et les aides, mettre en avant les grands axes de l’UE, favoriser les échanges internationaux…

Maisons de l’Europe, des relais de proximité

Josette Durrieu a créé la maison de l’Europe des Pyrénées. Une mission toute naturelle pour celle qui a été sénatrice pendant 25 ans, déléguée au Conseil de l’Europe.

« Avoir des thèmes qui sensibilisent les jeunes, les citoyens et les rapprochent de l’Europe ».

Josette Durrieu, fondatrice de la Maison de l'Europe des Pyrénées

Parmi les projets qu’elle a menés, un travail sur la PAC (Politique Agricole Commune) auprès des jeunes.

« La PAC, ce n’était pas très sexy mais cela a été un projet gagnant ! Nous avons remporté le 3e prix d’un concours national grâce aux vidéos réalisées par les lycéens de Lannemezan et la section européenne. »

En temps normal, les Maisons de l’Europe organisent différents événements. On peut y trouver la documentation pour mieux comprendre le (complexe !) fonctionnement européen. Ainsi que des interlocuteurs pour nous orienter. Actuellement en raison du covid, ces maisons ont dû restreindre leurs activités mais il est possible de les joindre via leur messagerie ou les réseaux sociaux.

L’Occitanie parmi les mieux dotées pour les financements

Deuxième porte d’entrée européenne pour tous ceux qui ont un projet : le Conseil Régional. C’est lui qui gère en grande partie les fonds alloués par l’UE à chaque territoire. Notre région est l’une des mieux dotées en France avec 3,2 milliards d’euros sur le dernier exercice 2014/2020. La France a reçu au total plus de 26 milliards d’euros.

Ces fonds servent à financer toutes sortes de projets, qu’ils soient collectifs ou individuels. Il existent plusieurs types de fonds selon la nature du dossier : FEDER (pour le développement régional), FAEDER (pour les projets agricoles), FSE (pour les projets liés à l’emploi) etc.

En Aveyron, la coopérative fromagère des bergers du Larzac a bénéficié d’une aide pour installer un nouvel équipement. Objectif : améliorer la qualité des fromages. Pour le directeur de la coopérative, un coup de pouce bienvenu : « Grâce aux fonds européens, un projet ambitieux, abouti, régional et social a vu le jour. »

Des réalisations ensuite mise en avant par l'Europe et la Région à travers une communication très positive. Comme pour ces créateurs de robots "livreurs de colis" :

Peur de la paperasse ? Un site internet vous accompagne

Des subventions que peuvent aussi solliciter des particuliers qui se lancent dans une activité. Pour tout projet, il faut suivre une procédure pour candidater. Vous pouvez trouver des renseignements précieux sur le site Europe en Occitanie. Puis se laisser guider et s'armer d'un peu de patience et de motivation. 

Le site propose aussi des infos sur les animations mises en place en Occitanie pendant ce mois de mai qui célèbre l’Union des 27.

De nouveaux centres pour nouer le dialogue

Enfin, dernière nouveauté en date du 1er mai, la Commission européenne lance 424 nouveaux centres EUROPE DIRECT, dont 5 en Occitanie à Auch, Montpellier, Nîmes, Prades et Toulouse pour renforcer le contact avec les citoyens. Le but : fournir des informations mais aussi nouer le dialogue avec les 450 millions d'habitants sur l’état et l’avenir de l’Union européenne.

« On a toujours du mal à parler de l’Europe et c’est désespérant » regrette l’ancienne élue pyrénéenne Josette Durrieu. Ce mois de mai spécial Europe est peut-être l’occasion de faire plus ample connaissance…

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
région occitanie politique europe institutions européennes emploi économie agriculture société éducation tourisme