• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Municipales à Palavas et à Pignan : le Conseil d'Etat confirme l'annulation des élections

Une carte d'électeur pour les scrutins des municipales des 23 et 30 mars 2014. / © F3 LR F.Dubault
Une carte d'électeur pour les scrutins des municipales des 23 et 30 mars 2014. / © F3 LR F.Dubault

Après une première annulation des élections municipales de Palavas et de Pignan par le tribunal administratif de Montpellier, le Conseil d'Etat a décidé de confirmer cette décision, ce mercredi. De nouvelles élections devraient se tenir dans les 3 mois dans les deux communes héraultaises.

Par Zakaria Soullami


Cette fois c'est sûr, les élections municipales de Palavas et de Pignan sont annulées. Le tribunal administratif de Montpellier avait déjà pris cette décision le 17 juin dernier. Elle a été confirmée, ce mercredi, par le Conseil d'Etat. De nouvelles élections devraient se tenir dans les 3 mois.

Le rappel des faits à Palavas

Christian Jeanjean (UMP) a été réélu maire de Palavas avec neuf voix d'avance en mars 2014. Le 17 juin dernier, le tribunal administratif de Montpellier a annulé cette élection suite à un recours de Mathieu Solivérès (opposant DVD) sur des irrégularités lors des opérations de vote. Les machines qui comptent les voix avaient enregistré plus de votants qu'il n'y a de signatures sur les listes d'émargement.

Interview de Mathieu Solivérès, opposant DVD à Christian Jeanjean à Palavas. Il s'est dit "extrêmement déterminé".
Interview de Mathieu Solivérès, opposant DVD à Christian Jeanjean à Palavas
Interview menée par E. Jubineau, images de G. Spica

La rappel des faits à Pignan

A Pignan, Michèle Cassar (DVG) a remporté l'élection municipale en mars dernier. Elle avait, là aussi, été annulée le 17 juin par le tribunal administratif.
Lors du premier tour des élections municipales, Michèle Cassar avait décompté de sa propre initiative les bulletins de la liste de Marc Gervais (opposant) parce que la liste contenait des noms de candidats anglais et belges, pas mentionnés selon elle. Pour le tribunal administratif, aucun texte ne permet l'intervention du maire pendant le scrutin.

A lire aussi

Sur le même sujet

chasseurs d'épaves à Frontignan : épisode 4

Les + Lus