Nîmes, le déménagement sensible d'une mosaïque monumentale de 2000 ans

C'est l'une des pièces majeures du futur musée de la Romanité. La mosaïque de Bellérophon aussi volumineuse qu'exceptionnelle quitte la cour du cloître des Jésuites pour être transférée dans le futur musée cher à la ville de Nîmes. 



L'opération est délicate, les pièces ont 2000 ans et sont éminemment fragiles. Le transfert de cette mosaïque monumentale vers le musée de la Romanité -près de 14 mètres carrés et 3 tonnes sur la balance- a nécessité l'intervention d'une entreprise spécialisée dans ce type de chantier hors normes. 

Cette mosaïque dite de Bellérophon  a été découverte sur le boulevard Gambetta en 1950. Son panneau central, réalisé à partir de petits cubes de marbre, célèbre l'une des scènes les plus renommées de la mythologie Gréco-romaine.
"Son panneau central représente une scène mythologique. Sur son cheval ailé Pégase, Le héros Bellérophon est en train de tuer la chimère" explique Dominique Darde la conservatrice du musée de l'archéologie. 

Reportage J.Curato/V.Sandry

 

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité