Nom de code "Cimetières 2.0"

L'idée : recenser l'intégralité des personnes enterrées dans les cimetières de France. Une tache immense  qui est pourtant en cours de réalisation. Son but : redonner vie à des tombes abandonnées. Dans la région, 82 villes sont concernées.

La gestion des tombes abandonnées, un vrai casse-tête pour les communes comme celle de Montarnaud, dans l'Hérault
La gestion des tombes abandonnées, un vrai casse-tête pour les communes comme celle de Montarnaud, dans l'Hérault © F3 LR
Un cimetière, c'est l'histoire d'une commune, concentrée entre quatre murs. Celui de Montarnaud, au nord de Montpellier, a beaucoup changé: une trentaine de tombes abandonnées ont été enlevées.

Un entretien rendu nécessaire par le manque de places et qui représente un vrai casse-tête pour les municipalités. Pour pouvoir réutiliser une concession, il faut vérifier qu'elle existe depuis plus de 30 ans et qu'aucun corps n'a été inhumé là depuis au moins 10 ans. Un constat d'abandon est alors dressé; 3 ans plus tard, si rien n'a changé, la procédure de reprise peut commencer. Elle est très codifiée, par respect pour les défunts.

Montarnaud a aussi adhéré au site internet "Cimetières de France", comme une trentaine de petites communes dans l'Hérault.Tous les défunts du village y sont répertoriés. Une façon de compenser l'éclatement et la mobilité des familles d'aujourd'hui. Et d'améliorer, peut-être à terme, l'entretien des tombes du cimetière.


durée de la vidéo: 01 min 57
La difficile gestion des tombes abandonnées

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
toussaint société archives