Occitanie : l'emploi salarié dépasse son niveau d'avant crise sanitaire, selon l'Insee

L'Insee a publié mardi 12 octobre un rapport mesurant la reprise de l'activité dans la région au deuxième trimestre 2021. L'emploi augmente fortement, notamment dans le secteur de l'hôtellerie. Pour autant, le chômage est stable et les demandeurs d'emplois plus nombreux qu'avant la crise sanitaire.

"La reprise s'accélère nettement" en Occitanie, se réjouit l'Insee. Dans un rapport publié mardi 12 octobre, l'Institut de statistiques fait un tour d'horizon de la situation économique, de l'emploi et de l'activité dans la région au deuxième trimestre 2021.

L'allègement des restrictions sanitaires, la réouverture des établissements accueillants du public et la reprise de la consommation ont permis de poursuivre la tendance de progression de l'emploi observée en début d'année 2021, magré le troisième confinement. 

L'emploi salarié à la hausse

Au deuxième trimestre 2021, la région Occitanie compte 27 100 emplois de plus qu'au premier trimestre, soit une augmentation de 1,3 %, légèrement supérieure que la moyenne nationale. 

L'augmentation de l'emploi salarié dépasse dès juin son niveau d'avant la crise sanitaire, dans tous les départements à l'exception du Gers et des Hautes-Pyrénées. 

Les créations d'entreprises se multiplient dans la région. Au deuxième trimestre 2021, 23 700 entreprises ont été créées, soit une augmentation de 3,3 % par rapport au trimestre précédent.

L'emploi intérimaire augmente lui-aussi, sans pour autant réussir à retrouver son niveau de fin 2019. Le nombre d'intérimaires reste inférieur de 1,5 % à son niveau d'avant-crise.  

Le secteur aéronautique continue néanmoins de souffrir de la crise sanitaire. Certes, le trafic de passagers s'améliore, le fret aérien dépasse son niveau d'avant-crise et Airbus revoit à la hausse ses objectifs de livraison, il n'empêche que le nombre de salariés continue de diminuer. Depuis le début de la crise, 9 % des emplois de la filière ont été supprimés.

Côté spatial, ArianeGroupe a annoncé la suppression de 600 emplois en 2022, répartis entre la France et Allemagne, pour "regagner en compétitivité face à l’américain SpaceX", explique l'Insee.  

Une progression très nette dans l'hôtellerie-restauration 

La fin des restrictions de déplacement et la réouverture des établissements ont permis "un rebond spectaculaire" à la fin juin 2021 dans le secteur de l'hébergement et de la restauration, estime l'Insee. 

Ce sont au total 11 700 emplois qui ont été créés, soit une progression de 15 % par rapport à la fin mars. 

Pour autant, l'activité hôtelière reste encore "en deçà de son niveau d'avant-crise"

La fréquentation des hôtels d'Occitanie est inférieure de 57 % à son niveau du deuxième trimestre 2019. Alors qu'au deuxième trimestre 2019, 4,6 millions de nuitées étaient enregistrées, il n'y en avaient que 2 millions à la même période cette année. 

Si la fréquentation hôtelière a augmenté dans l'ensemble des départements d'Occitanie avec les vacances scolaires et l'arrivée de l'été, elle reste encore inférieure de 62 % dans les Hautes-Pyrénées par rapport à la même période en 2019. En cause : la faible fréquentation des touristes étrangers à Lourdes. 

Le taux de chômage reste stable

Malgré tout, le taux de chômage est stable au deuxième trimestre 2021. Il s'élève à 9,4 % de la population active d'Occitanie (0,1 point en dessous du niveau d'avant-crise). Cette tendance est la même au niveau national (taux de chômage de 8 %, 0,1 point en-dessous par rapport à celui de fin 2019).

Les demandeurs d'emplois demeurent plus nombreux qu'avant la crise sanitaire. Pour l'ensemble des catégories (A, B et C), ils sont 4,4 % de plus que fin 2019 à chercher un travail.

Concernant les jeunes de moins de 25 ans, la demande d'emploi recule de 0,9 %, mais reste en hausse de 6 % par rapport au quatrième trimestre de 2019. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie crise économique covid-19 santé société emploi