Occitanie : malgré la crise sanitaire, l'emploi repart à la hausse selon l'Insee

L'Insee publie ce 8 juillet 2021 sa dernière étude visant à estimer les impacts économique de la crise sanitaire en Occitanie. Premier constat : l'emploi salarié repart à la hausse au premier trimestre 2021, après avoir marqué le pas fin 2020.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Quels sont les impacts économiques de la crise sanitaire dans la région et dans ses départements ? Quelles sont ses conséquences sur l'emploi, les entreprises et la consommation ? L'Insee tente de répondre à ces questions avec sa dernière étude de conjoncture. Et constate qu'au premier trimestre 2021, l'emploi salarié repart à la hausse en Occitanie, comme en France.

Un premier trimestre positif

Au premier trimestre 2021, l'Occitanie compte 11 000 emplois de plus qu'au dernier trimestre de 2020, surtout dans la construction, le commerce et les services aux entreprises et aux particuliers. Une augmentation de 0,5%, un peu supérieure à celle constatée au niveau national (+ 0,3%).

Ces nouveaux emplois sont surtout répartis dans :

  • La construction +1,6%.
  • Les services aux particuliers +1,5%.
  • Les services aux entreprises + 1,3%.
  • Le commerce +0,5%.

Dans l'industrie, les emplois se stabilisent malgré un nouveau repli dans la fabrication de matériels de transport (-1,4%). A la fin du mois de mars, constate l'Insee, l'emploi salarié se rapproche de son niveau d'avant crise. Il affiche -0,5% par rapport à fin 2019. 

Mais la situation est très inégale selon les secteurs. Le monde aéronautique peine ainsi à se remettre de la crise sanitaire. Le chiffre d'affaires de la chaîne d'approvisionnement aérospatiale reste très inférieur à son niveau d'avant. Par rapport au premier trimestre 2019, il chute de 32% au premier trimestre 2021.

Un deuxième trimestre moins bien engagé

Cette embellie du premier trimestre ne se confirme pas au deuxième. Il a en tout cas moins bien commencé. A cause du troisième confinement, le volume du travail rémunéré baisse de 7% en avril par rapport au même mois de 2019. Cette baisse est malgré tout beaucoup plus faible que celle induite par le premier confinement (-34%).

Elle a tout de même lourdement impacté l'activité touristique : la fréquentation hôtelière enregistre -78% en avril 2021 par rapport à avril 2019.

Malgré tout, des signes d'amélioration sont constatés en mai et juin, selon l'Insee. Le nombre des demandeurs d'emploi est en baisse de 0,5% après avoir été quasiment stable en avril et la consommation des ménages rebondit nettement avec la fin du troisième confinement et la réouverture des commerces.