Occitanie : plus de décès et moins de naissances en 2020, la région compte près de 6 millions d'habitants

Au 1er janvier 2021, l’Occitanie comptait 5 986 000 habitants. Elle devient ainsi la 4e région française la plus peuplée, devançant désormais les Hauts-de-France. Comme prévu, les décès sont en hausse de 4,7% sur un an à cause du Covid et du vieillissement de la population.

illustration.
illustration. © MaxPPP

En 2020, le déficit naturel de population s’est accentué en Occitanie. D’une part, le nombre de décès augmente de 4,7%, avec l’arrivée des générations du baby-boom aux âges de forte mortalité et le contexte exceptionnel de la pandémie de Covid-19. Et d’autre part, les naissances diminuent de 0,6% sous l’effet d’une baisse de la fécondité des femmes.

Mais ces chiffres sont largement compensés par l'arrivée extérieure continue de population en Occitanie. D'où une évolution positive de la démographie qui fait progresser notre région d'une place au palmarès, l'Occitanie est désormais 4e région de France derrière l'Ile-de-France, Auvergne-Rhône-Alpes et la Nouvelle-Aquitaine.

Entre janvier 2018 et décembre 2020, l'Occitanie a gagné 100.500 habitants. Soit, 35.000 de plus par an, en moyenne.

Un solde naturel de population négatif

En 2020, le déficit naturel était de 5.100 personnes. 62.495 habitants sont décédés en Occitanie, un chiffre jamais atteint depuis au moins un demi-siècle. Les naissances, au nombre de 57.331, sont toujours insuffisantes pour rétablir l’équilibre naturel. Depuis 2017, la région connaît un déficit naturel qui s’accentue au fil des ans.

Évolution des naissances et des décès en Occitanie depuis 1975.
Évolution des naissances et des décès en Occitanie depuis 1975. © INSEE

C'est une spécificité occitane car en France métropolitaine, les naissances restent supérieures aux décès et l’excédent naturel contribue à faire progresser la population d’un habitant pour 1.000.
En Occitanie, la croissance de 0,6% de la démographie en 2020 est le fait d'une migration de population vers notre région. +37.500 nouveaux habitants contre en moyenne 60.000 personnes de plus chaque année entre 2000 et 2012.

Moins de morts Covid en Occitanie qu'en France

En 2020, 62.495 habitants sont décédés en Occitanie, toutes causes confondues, soit 2.788 de plus qu’en 2019. Cette surmortalité de 4,7% est bien inférieure à celle qui a touché la France métropolitaine (+8,9%). Moins impactée par la première vague de Covid-19, la région subit néanmoins un excédent de décès de forte ampleur à compter de l’automne lors de la seconde vague.

Entre mars 2020 et mars 2021, l'Occitanie a enregistré officiellement 3.528 décès en établissements de santé.

Les décès globaux sont en augmentation surtout chez les plus de 65 ans. A cet âge, l'espérance de vie est de 19,7 ans pour les hommes et 23,2 ans pour les femmes, en repli de 2,4 mois par arpport à 2019.

Des naissances en baisse

Depuis 2015, le nombre de naissances baisse chaque année en Occitanie. Il passe sous la barre des 60.000 en 2016 et ne cesse de diminuer depuis. En 2020, 57.331 bébés ont vu le jour en Occitanie. C’est 335 de moins qu’en 2019, soit une baisse de 0,6%.

2 facteurs appuient cette baisse. Le nombre de femmes en âge d'avoir des enfants diminue depuis 1990 et la fécondité de ces femmes qui est passée de 1,9 à 1,7 enfant par femme entre 2005 et 2020.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
démographie société famille urbanisme aménagement du territoire environnement ruralité femmes covid-19 santé