Occitanie : plus de médecins en zone prioritaire

L’Agence régionale de santé (ARS) organise une opération #MedecinDemain en Occitanie. L'objectif est de faire découvrir aux jeunes professionnels (étudiants en médecine générale ou professionnels en exercice) l'exercice de la médecine dans les territoires prioritaires de notre région.

L'Agence régionale de Santé (ARS) d'Occitanie lance le site #MedecinDemain pour encourager les jeunes médecins généralistes à s'installer en zone rurale - illustration
L'Agence régionale de Santé (ARS) d'Occitanie lance le site #MedecinDemain pour encourager les jeunes médecins généralistes à s'installer en zone rurale - illustration © Patrick Lefevre / MaxPPP
La région Occitanie est bien dotée en médecins, mais leur répartition est très inégale dans les territoires.
L’accès aux soins constitue l’une des causes majeures d’inégalités territoriales de santé. Une problématique qui concerne par exemple la Lozère, mais aussi l'Aveyron ou les arrière-pays et les zones de montagne.
Partant de ce constat, l'ARS Occitanie, vient de lancer #MedecinDemain. Un site internet qui regroupe toutes les informations sur les dispositifs d'aide à l'installation en zone rurale, témoignages de jeunes médecins à l'appui. 

Faire découvrir la médecine dans les territoires prioritaires


Organisée par l’Agence régionale de santé (ARS), l’Assurance Maladie et les Facultés de médecine de Montpellier-Nîmes et Toulouse, l’opération #MedecinDemain en Occitanie a pour but de faire découvrir l’exercice de la médecine dans les territoires prioritaires qui souhaitent accueillir les futurs médecins généralistes.
 


Témoignages et partages d'expériences

L'ARS a organisé des rencontres avec des médecins du terrain et des tables rondes en visioconférence à destination des internes et des étudiants en médecine. De jeunes médecins exerçant en zone rurale prioritaire ont accepté d’apporter leurs témoignages et de partager leurs expériences avec les futurs médecins généralistes de notre région.

Francesco Badini est l'un des jeunes généralistes qui témoigne en vidéo sur le site #MedecinDemain de l'ARS Occitanie.
Il est médecin généraliste à Saint-Pons-de-Thomières dans les hauts cantons de l'Hérault depuis 3 ans. Il exerce dans une maison médicale, aux côtés de kinésithérapeutes, orthophonistes, sages-femmes et psychologues. La mairie a mis a sa disposition un local, l'a meublé et a financé pendant deux ans un secrétariat médical.

"Ces conditions m'ont déchargé de l'administratif et m'ont permis de me concentrer sur mon métier de soignant", explique le jeune médecin généraliste. "En travaillant avec des collègues d'autres disciplines, on peut aller plus loin dans la prise en charge des patients, c'est très intéressant."

On trouve de bonnes conditions pour travailler aujourd'hui dans le rural. Cela me permet d'avoir un bon équilibre entre ma vie privée et ma vie professionnelle.

Francesco Badini, médecin généraliste à la Maison de santé pluriprofessionnelle de St-Pons-de-Thomières (34)

Un témoignage qui rejoint ceux des autres jeunes médecins généralistes, installés récemment dans des territoires prioritaires du Lot ou du Tarn, en Lozère ou en Aveyron, dans l’Hérault, les Pyrénées-Orientales ou ailleurs en Occitanie.

A la campagne, on a une très bonne relation avec la population. On est très proche des gens. On suit les familles et c’est vraiment très agréable. 

Dr Amélie Prunier Maison de santé pluriprofessionnelle de Florac (48)

 

L’installation, c’était très simple : pour nous, c’est du salariat. Il y a assez peu de formalités à faire par rapport à une installation en libéral.

Dr Anaïs Borel 
Dr Camille Blanc-Sahnoun 
Centre de santé du Grand Figeac (46)

 

Mon quotidien, c’est une activité mixte à mi-temps entre médecine générale et soins palliatifs.

Dr Guillaume Raskopf Centre de santé Filieris à Carmaux (81)

Des informations regroupées

Initialement prévu en mars, le site internet de l’ARS a été mis en place ce jeudi 25 juin. En plus des témoignages de jeunes praticiens, on y trouve des informations sur les dispositifs d’aide à l’installation et à l’exercice et des offres d’emploi.
 

L’attractivité médicale de tous nos territoires est notre défi collectif. #MedecinDemain, est une invitation lancée à nos futurs médecins, pour leur donner envie de s’installer dans nos territoires où l’accès aux soins est prioritaire. C’est un rendez-vous que nous leur proposons ici en Occitanie.

Pierre Ricordeau Directeur Général ARS Occitanie

Une aide de 40 000 euros pour s'installer


En Occitanie, 45% du territoire est classé en zone Montagne. C’est une spécificité importante pour l’accès aux soins dans 1 590 communes réparties dans 12 départements de la région.
Pour renforcer l’attractivité médicale de ces territoires, l’Agence régionale de santé Occitanie a mis en place une aide à l’installation qui s’élève à 40 000 € (versés en 3 ans à raison de 20 000 € la première année puis 10 000 € les deux années suivantes).
Les médecins qui en bénéficient adoptent un mode d’exercice coordonné et s’engagent à participer à la permanence des soins du territoire.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
région occitanie réforme territoriale santé société