Lozère : Chateauneuf-de-Randon cherche médecin désespérement

Cela fait 5 mois que la commune de Châteauneuf-de-Randon, entre Mende et Langogne, cherche un médecin. En désespoir de cause, elle fait finalement appel à un cabinet de chasseurs de tête spécialisé dans la recherche de généralistes.
Le cabinet médical de Chateauneuf-de-Randon, refait à neuf, attend un volontaire depuis 5 mois.
Le cabinet médical de Chateauneuf-de-Randon, refait à neuf, attend un volontaire depuis 5 mois. © F3LR

Chateauneuf-de-Randon. Un village de 565 âmes, perché sur une colline granitique, au coeur de la Margeride. Au nord-est de Mende et à mi-distance entre la préfecture de la Lozère et Langogne.
Les 565 Castelrandonnais ne peuvent plus consulter sur place.
Les 565 Castelrandonnais ne peuvent plus consulter sur place. © F3LR
La bourgade est peu connue, si ce n'est des historiens puisque Bertrand du Guesclin y mourut en juillet 1380 alors qu'il avait commencé le siège contre les Anglais qui occupaient le château. Il se murmure que la mort de du Guesclin serait due à l'eau trop froide de la source de la Clauze.... mais l'histoire ne dit pas si le village avait alors un médecin ou un guérisseur...
Ce qui est sûr c'est que plus de 600 ans plus tard la commune voudrait bien ne pas retourner au Moyen-Age et pouvoir soigner ses administrés sur place!

5 mois sans médecin


Le généraliste est parti à la retraite fin 2017 et depuis, personne ne l’a remplacé. Pour voir un médecin à partir de Châteauneuf-de-Randon, il faut maintenant faire 20 km...et croiser les doigts pour obtenir un rendez-vous à Mende. En espérant que ce ne soit pas une urgence! Une situation d'autant plus compliquée que la population du village, à l'image de la plupart des zones rurales, est plutôt vieillissante.

Avec la disparition de leur médecin, c’est toute l’économie du village qui est menacée : Il est en effet difficile d’attirer de nouvelles populations dans ces conditions, et la pharmacie enregistre, fort logiquement, un grosse baisse d'activité.


15 mille euros pour trouver un généraliste


Pour résoudre la situation, la mairie, la pharmacie, les établissements de santé et communes environnantes
se sont mobilisés et ont appel à un cabinet de recrutement spécialisé. Pour un coût de 15 000 euros. Un gros budget pour une petite commune, déplore le maire, Bruno Durand, et qui ne résoud pas le problème des urgences.


Des conditions facilitées pour le nouveau médecin


Pour attirer ce médecin tant attendu, la commune n'a pas lésiné : un cabinet refait à neuf prêté gracieusement pendant un an, un logement et pas d’impôt pendant 5 ans.
Reste que les volontaires sont de plus en plus rares à vouloir exercer la médecin à la campagne. En Lozère, le nombre de généralistes a baissé de 9% ces 7 dernières années.



durée de la vidéo: 02 min 06
Wanted en Lozère : médecin pour Chateauneuf-de-Randon ©F3LR






Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société emploi économie ruralité