• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Occitanie : les TER sont trop souvent en retard pour Carole Delga, en colère contre la SNCF

Image d’illustration. / © MICHEL VIALA/MAXPPP
Image d’illustration. / © MICHEL VIALA/MAXPPP

Pour la présidente PS de la Région Occtanie, la SNCF ne remplit pas ses obligations de qualité de service et de ponctualité des trains régionaux. En 2018, chaque jour, 14% d'entre eux affichaient des retards. La région investit 300 millions d'euros par an pour soutenir les lignes régionales

Par Carine Alazet

Lors d'une conférence de presse mercredi 15 mai, Carole Delga a tiré un bilan de la première année d'exercice de la convention signée entre la SNCF et la Région Occitanie.

Un bilan qui pointe du doigt les retards quotidiens des TER et de certains intercités en 2018 : 14% des trains régionaux ont été affectés par des retards chaque jour l'an dernier.

Une moyenne, qui cache parfois une réalité plus pénible pour les usagers.

Sur la ligne Toulouse-Ariège, près d'un train sur 3 est arrivé en retard en octobre 2018. Tout comme sur la ligne Nîmes-Narbonne en novembre 2018.

Carole Delga ne remet pas pour autant en cause le choix fait par la région Occitanie de privilégier le service public ferroviaire, à l'heure où la SNCF se prépare à voir arriver sur son réséau des opérateurs privés.
 

Le train doit être un mode de transports emprunté en confiance. La région va encore développer son offre en 2019 avec plus de 80 circulations nouvelles en fin d'année.


Une convention signée en 2018... et des usagers remboursés !


En 2018, la Région Occitanie et la SNCF ont signé une convention pour 8 ans :
La région verse à l'entreprise publique près de 2,5 milliards d'euros sur l'ensemble de la période et la SNCF s'engage à améliorer la qualité de son service de trains régionaux, notamment la ponctualité des TER.

Pour la présidente de la Région Occitanie, le compte n'y est pas.

Et comme la convention prévoit des pénalités financières si le service attendu n’est pas au rendez-vous, Carole Delga a annoncé que la somme ainsi récupérée servirait à rembourser un mois d’abonnement aux usagers.

La direction TER de la SNCF n’a pas souhaité, pour l’instant, réagir officiellement à ces mauvais résultats.
Elle ne conteste pas les chiffres mais précise que l'année 2018 a été marquée par des grèves liées à la réforme ferroviaire. Et que les chiffres de début 2019 montrent une amélioration de la ponctualité des trains régionaux.
 


Un sondage auprès des usagers


Un sondage a été réalisé entre le 26 avril et le 6 mai 2019 auprès de 1.600 personnes par l’institut CSA, à la demande de la Région Occitanie.

Les habitants d’Occitanie plébiscitent le train : 92% des sondés estiment que le train est un mode de transport d’avenir qu’il faut développer davantage.

Quand les questions portent sur les axes à améliorer, plus de la moitié des personnes interrogées demandent des trains plus nombreux (58%), plus ponctuels (57%) et avec des tarifs plus attractifs (50%).
 

Sur le même sujet

Perpignan : des images inédites de l'après libération, c'était il y a 75 ans, le 20 août 1944

Les + Lus