Cet article date de plus de 4 ans

Les oiseaux migrateurs de Camargue sous surveillance pour éviter la grippe aviaire

En Petite Camargue, les oiseaux migrateurs font l'objet d'une étroite surveillance. A l'heure où la grippe aviaire touche l'ouest de la région Occitanie, dans le Gard, notamment à la réserve du Scamandre, les gardes sont vigilants.
Vauvert (Gard) - les oiseaux de la réserve du Scamandre - décembre 2016.
Vauvert (Gard) - les oiseaux de la réserve du Scamandre - décembre 2016. © F3 LR

Les oiseaux n'ont aucun secret pour Rémi Tiné. Gestionnaire de la réserve gardoise du Scamandre, chaque jour, il compte et surveille les espèces présentes sur le secteur.
En pleine période de migration, il ne s'inquiète pourtant pas des possibles cas de grippe aviaire.

durée de la vidéo: 01 min 53
Camargue : avec la grippe aviaire, la réserve du Scamandre est sous surveillance ©F3 LR

250 espèces d'oiseaux transitent sur cet espace de 146 hectares


La population la plus nombreuse reste les canards, au moins 2.500 individus. Une espèce à risque, mais épargnée jusqu'à présent.

Chaque jour, Rémi Tiné et Jean-Pierre Vila parcourent la réserve camarguaise et n'ont constaté aucun décès suspect. Si cela devait arriver, ils prendraient les mesures nécessaires avec chaque oiseau infecté.

Il ne faut pas les manipuler sans gants, ensuite il faut les isoler dans des sacs plastiques hermétiques et s'il y en a plusieurs, on prévient immédiatement l'ONFSC, l'Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage" explique Rémi Tiné.


La réserve du Scamandre ne représente pas un foyer à risque, pour l'instant.
D'autant que la plupart des oiseaux présents ne vont pas au contact des élevages, dont certains sont déjà soumis à des mesures de confinement depuis la déclaration du virus H5N8, dans la région.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
camargue animaux grippe aviaire agriculture économie région occitanie politique fusion des régions réforme territoriale