• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

L'opération Satanas : des mois d'enquête pour lutter contre le trafic d'insectes protégés en Occitanie

Des dizaines de papillons ont été saisis lors de l'opération Satanas. / © ONCFS
Des dizaines de papillons ont été saisis lors de l'opération Satanas. / © ONCFS

C'est la première opération de ce genre menée en Occitanie. Pendant neuf mois, des agents de l'Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) ont mené une vaste opération de contrôle pour lutter contre la capture d'insectes protégés et leur détention.

Par Laurence Boffet

Nom de code : Satanas. Objectif : lutter contre la capture et la vente d'insectes protégés en France. Lieux : tous les départements d'Occitanie. Pour la première fois dans la région, les agents de l'Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) se sont consacrés pendant de longs mois à cette lutte pour protéger des insectes ou des papillons protégés. Cette opération baptisée ainsi en référence à un coléoptère s'est traduite par des contrôles sur des sites naturels où se pratiquent des captures illégales d'insectes et par des contrôles sur des lieux de vente ou de détention.
 

11 procédures judiciaires ouvertes


Dans les tourbières de l'Hérault, dans le parc national des Cévennes ou dans le massif pyrénéen connu pour abriter l'Apollon, un papillon protégé par la convention de Washington, les agents de l'ONCFS ont contrôlé pendant plusieurs mois les sites naturels où se pratiquent des captures illégales d'insectes. Ils ont contrôlé aussi des collections privées et des lieux de vente. La plupart des délits ont été enregistrés à Toulouse et dans les Hautes-Pyrénées. 11 procédures judiciaires ont été ouvertes et 221 specimens saisis. Des collectionneurs seront poursuivis devant le tribunal correctionnel pour recel, capture ou transport d'espèces protégées. Les vendeurs pour importation illégale. Des délits passibles de 2 ans d'emprisonnement et de 150 000 euros d'amende.


Le damier des knauties, une espèce endémique et emblématique


C'est un papillon rare, protégé par la réglementation européenne et présent en France uniquement dans quelques communes des Pyrénées-Orientales. Sa rareté fait du damier des knauties une pièce de choix pour les collectionneurs malgré l'interdiction de le capturer. Mais les agents de l'ONCFS ne s'attendaient pas à en trouver autant dans les collections qu'ils ont contrôlées au cours de leur enquête. Preuve s'il en était besoin que les insectes font l'objet de capture au même titre que les autres espèces protégées, oiseaux et mammifères, que les agents de l'ONCFS ont l'habitude de surveiller. Et preuve aussi qu'il faut vraiment tout faire pour les protéger. 
"On a un effondrement des populations d'insectes et de papillons" explique ainsi Laurent Retière coordinateur de l'ONCFS pour la convention de Washington. "Sur des espèces qui sont déjà rares et faibles, si on rajoute une pression de capture, on va vraiment mettre en péril l'espèce".
 

De nouveaux contrôles en 2019


Si cette opération était une première, elle est appelée à se renouveler en 2019. Des opérations de contrôle sont d'ores et déjà prévues dans les Pyrénées-Orientales. L'idée pour l'ONCFS s'est aussi de communiquer vers le grand public. "Il faut sensibiliser les gens" indique encore Laurent Retière "beaucoup ne connaissent pas les textes en vigueur et ne vérifient pas si le vendeur auprès de qui ils achètent des papillons a un permis d'importation. Mais il faut aussi leur dire que ce n'est pas un geste anodin de collectionner des insectes même si ce n'est pas interdit de collectionner certaines espèces".
 

Sur le même sujet

Hérault : une fillette de 20 mois et sa mère retrouvées mortes aux Rives

Les + Lus