L'ours Sarousse abattue par un chasseur en Espagne, un 3ème décès par l'homme en 2020

L’ourse Sarousse, âgée de 21 ans et introduite dans les Pyrénées en 2006 a été tuée ce dimanche en Espagne lors d’une battue au sanglier. C’est le troisième ours tué dans les Pyrénées cette année.
 
Troisième ours abattu dans les Pyrénées
Troisième ours abattu dans les Pyrénées © EFE/Newscom/Maxpp
C’est lors d’une battue au sanglier que l’ourse Sarousse a été tuée ce dimanche par un chasseur dans la province de Huesca. Selon le journal aragonais Heraldo, le chasseur a expliqué aux enquêteurs, avoir tiré pour se défendre. L’homme aurait tiré à trois reprises, à courte distance.
 
L’enquête est confiée à la Seprona, le service spécialisé dans l’environnement de la Garde civile espagnole. La nécropsie de la femelle sera effectuée aujourd’hui.
 
Sarousse avait été capturée en Slovénie en 2006 et réintroduite dans les Pyrénées, du côté français du Val d’Aran. Agée de 21 ans, l’ourse avait élu domicile dans les Pyrénées Aragonaises. C’est le troisième ours tué en 2020 dans les Pyrénées.
 
Le premier a été tué à Ustou le printemps dernier, le deuxième, Cachou a été retrouvé mort dans le Val d’Aran espagnol. Un garde de l’environnement a été arrêté.
 


Un nouveau coup dur pour les associations de protection de la nature 

Un troisième ours abattu ce dimanche en Espagne, c’est une année noire. A cela s’ajoute un problème supplémentaire. En effet les deux derniers ours tués représentaient un patrimoine génétique important.

Alain Reynes, directeur association Pays de l'ours-Adet

Les associations qui se battent pour la réintroduction de l’ours dans les Pyrénées vont mener de nouvelles actions, explique Alain Reynes :
 

Il faut remettre les gouvernements espagnol et français devant leur responsabilité. Ils ne sont pas à la hauteur aujourd’hui de l’enjeu majeur qui est de restaurer la population des ours. Il faut mettre en place un vrai plan ours.

 
Au dernier recensement de 2019, une cinquantaine d’ours a été comptabilisé dans les Pyrénées. "Chaque individu est essentiel", rappelle Alain Reynes, "c’est la plus petite population d’ours en Europe, la loi européenne impose la restauration des populations dont l’ours fait partie, c’est un manquement de l’Etat français, il faut que les choses changent."
 
Cap Ours, la coordination associative Pyrénéenne pour l'ours a récemment demandé au gouvernement le remplacement de deux ours dans les Pyrénées. Dans les Asturies, une autre ourse adulte a été tuée dimanche en début d’après-midi, lors d’une battue au sanglier et "par accident", selon les chasseurs. Une enquête est également en cours.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
ours des pyrénées animaux nature chasse sorties et loisirs environnement