Paulhan : l'usine au point mort, les salariés dans la rue

Les salariés d'Irrifrance ont bloqué l'accès à l'autoroute A 75, vendredi matin
Les salariés d'Irrifrance ont bloqué l'accès à l'autoroute A 75, vendredi matin

Depuis le début de la semaine, l'usine Irrifrance de Paulhan, leader mondial de l'irrigation, a cessé toute activité, pour laisser place à la mobilisation. Une mobilisation unitaire : le directeur général adjoint a entamé ce vendredi matin son troisième jour de grève de la faim.

Par Isabelle Bris


Les salariés d'Irrifrance sont bien décidés à se faire entendre et multiplient les actions. Ce vendredi matin, ils ont bloqué l'accès à l'autoroute de Paulhan dès ce matin. Ils sont furieux car leur société, qui va pourtant bien, est menacée : depuis deux ans, les autorités françaises ne les aident plus pour exporter.

En 2001, Irrifrance se recapitalise grâce aux fonds apportés par un homme d'affaire syrien, sans que Bercy n'y trouve rien à redire. Mais depuis le conflit en Syrie, les agences publiques qui aident en principe les sociétés françaises à exporter ne répondent plus.  Aujourd'hui 120 emplois sont menacés

Le dossier Irrifrance serait sur le bureau du premier ministre. Il se serait engagé à trancher la question d'ici mardi.


Une semaine de lutte pour les salariés d'Irrfrance à Paulhan
Reportage : A.Grellier et E.Garibaldi

 

Sur le même sujet

Les + Lus