Port du masque en entreprise : ce qui vous attend à la rentrée

La Ministre du travail, Elisabeth Borne, l'a annoncé ce mardi : le port du masque en entreprise sera obligatoire au 1er septembre. Quel type de masque ? Où et quand le porter ? Qu'en pensent les principaux concernés, patrons et salariés ? Décryptage.

Il fait désormais partie de notre quotidien. Quand il n'est pas sur notre visage, il patiente dans une poche, un sac, autour de notre cou ou pendu à un bras, prêt à être dégainé ! Le masque, nouvel accessoire indispensable à notre vie sociale, va donc se généraliser à tous les lieux de travail.

Jusqu'à présent, le protocole sanitaire imposait le masque uniquement quand la distanciation d'un mètre ne pouvait être respectée. Il en sera différemment à partir du 1er septembre. 

Quand porter son masque ?

Selon le nouveau protocole sanitaire envisagé par le gouvernement, la mesure devrait s'appliquer à "tous les espaces de travail clos et partagés".

En clair, "statique" ou "dynamique", vous ne le quitterez plus ou bien très exceptionnellement. Vous allez à la machine à café, aux toilettes ou vous déplacez d'une pièce à une autre : masque ! Vous avez une réunion de travail : masque. Votre bureau se trouve dans un "open space" : masque.

Seule exception envisagée : vous disposez d'un bureau rien que pour vous : soulagement, vous pouvez l'enlever... et souffler !
 

C'est rassurant pour les personnes qui viennent travailler

Isabelle Dusart, responsable commercial



Sans attendre cette "obligation", certaines entreprises avaient déjà pris des mesures de port du masque comme la société Lafayette Conseil à Toulouse.

Pour l'une des salariés, Isabelle Dusart, responsable commercial, "c'est important qu'on puisse se retrouver entre collègues, en réunion par exemple, tout en préservant sa santé et celle des autres".

Qui va payer les masques ? 

Considéré comme un "équipement individuel de sécurité", le coût du masque, chirurgical ou en tissu, est à la charge de l'employeur. "Il s'agit de la sécurité et de la santé des salariés donc c'est clairement de la responsabilité de l'employeur", a déclaré mardi la Ministre du travail, Elisabeth Borne, répondant à des inquiétudes syndicales.

Quel type de masque ?

Tissu, chirurgical, FFP2... le type de masque imposé pourrait dépendre de l'activité de l'entreprise. La finalisation du protocole sanitaire lié à cette obligation du port du masque en entreprise devrait permettre d'en savoir davantage sur sa mise en application pratique.

Des exceptions ?

On l'a compris : la règle sera le port obligatoire du masque. Mais des dérogations pourraient être accordées, après avis des autorités de santé, en fonction de l'évolution sanitaire et des typologies de locaux. C'est ce que demande le patronat, de pouvoir adapter cette mesure au cas par cas. "Est-ce que, quand la distanciation physique peut être respectée, il faut imposer le port du masque, je ne suis pas sûr" précise Sébastien Vignette, délégué général MEDEF pour la Haute-Garonne avant de poursuivre "il faut laisser gérer des cas particuliers aux entreprises dans le cadre du dialogue social". 

 
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Occitanie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité