• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Le procès en révision d'Azzimani et El Jabri se tiendra en juin devant les assises du Gard

Montpellier : Kader Azzimani et Brahim El Jabri, au palais de justice avant de témoigner au procès d'assises Helaili-Boulma - 21 novembre 2013. / © AFP PHOTO / PASCAL GUYOT
Montpellier : Kader Azzimani et Brahim El Jabri, au palais de justice avant de témoigner au procès d'assises Helaili-Boulma - 21 novembre 2013. / © AFP PHOTO / PASCAL GUYOT

Deux hommes, Abdelkader Azzimani et Abderrahim El Jabri, dont la condamnation à 20 ans de prison pour le meurtre d'un dealer, commis en décembre 1997, avait été annulée par la cour de révision en mai 2013, comparaîtront à partir du 30 juin devant la cour d'assises du Gard.

Par Fabrice Dubault


Le procès en révision est prévu pour durer trois jours, a précisé une source judiciaire, confirmant une information du Midi Libre.

Azzimani, 47 ans, et El Jabri, 46 ans, qui  ont toujours clamé leur innocence, ont passé respectivement 12 et 13 ans derrière les barreaux pour le meurtre à Lunel dans l'Hérault, de 112 coups de couteau, d'Abdelaziz Jhilal, 22 ans.
Après une dernière condamnation en 2004, l'affaire avait finalement rebondi en mars 2011 avec le revirement d'un témoin et des traces  ADN mettant en cause un autre suspect.

En novembre, deux hommes, Michel Boulma, 34 ans, et Bouziane Helailli, 36 ans, ont été condamnés à 20 ans de réclusion criminelle par la cour d'assises de l'Hérault pour ce meurtre. Une condamnation devenue définitive, aucun des deux n'ayant fait appel.

Depuis 1945, seuls huit condamnés pour des crimes ont été acquittés au terme d'une procédure de révision.

Sur le même sujet

Hérault : une fillette de 20 mois et sa mère retrouvées mortes aux Rives

Les + Lus