Municipales : à Caudiès-de-Conflent, aucun élu n'habite la commune à temps plein et le maire cherche un successeur

Le village de Caudiès-de-Conflent, dans les Pyrénées-Orientales. 19 habitants mais seulement 7 à l'année. / © FTV
Le village de Caudiès-de-Conflent, dans les Pyrénées-Orientales. 19 habitants mais seulement 7 à l'année. / © FTV

Dans les petits ou très petits villages, il n'y a qu'une poignée d'habitants à l'année. Le maire lui-même ne réside pas toujours à temps plein dans sa commune. C'est le cas à Caudiès-de-Conflent, dans les Pyrénées-Orientales, 19 habitants, seulement 7 à l'année. 
 

Par C.Alazet avec P.Georget

Frédéric Bès est un homme très occupé. Pompier au Boulou, il est aussi maire de son village, Caudiès-de-Conflent, situé à 1 heure 40 de route de la caserne.

Depuis plus de 4 ans, du mardi au vendredi, il gère à distance les affaires de la commune.

"J'ai appris à avoir toujours mon portable rivé sur moi. Pour m'occuper des affaires de la mairie quand je suis de garde ou pour les questions concernant la caserne quand je suis à Caudiès", explique ce solide gaillard, maire depuis 2015.

Entre mon métier et mon mandat, l'articulation n'est pas évidente

Frédéric Bès, pompier au Boulou et maire de son village de cœur Caudiès-de-Conflent, situé à près de 2 heures de son travail. févier 2020 / © F.Savineau / FTV
Frédéric Bès, pompier au Boulou et maire de son village de cœur Caudiès-de-Conflent, situé à près de 2 heures de son travail. févier 2020 / © F.Savineau / FTV

Caudiès-de-Conflent, un joli village aux maisons de pierres, situé à 1600 mètres d'altitude: 19 habitants dont sept seulement vivent là toute l'année.

Frédéric Bès passe tous ses lundis au village. Et chaque lundi, il ouvre la mairie avec sa femme Katia qui l'aide avec le secrétariat de la petite commune.

Après une semaine d'absence, il faut rallumer le chauffage et relever le courrier, pas la partie préférée du maire.

"Il y a beaucoup d'administratif, des courriers du Conseil départemental, de la préfecture, des réponses urgentes, d'autres moins".

Chaque lundi, Frédéric Bès fait le tour de sa commune, une tournée d'inspection rituelle, qui le reconnecte avec le village et ses responsabilités de maire.
 


Un maire à plusieurs casquettes : ici il n'y a bien-sûr pas d'employé municipal.

Alors une fois constatés les dégâts liés à la tempête de fin janvier, Frédéric Bès est bien content d'avoir avec lui tout son matériel de bricolage, comme le montre le reportage réalisé le 3 février 2020 par France 3 Occitanie - Pays catalan.
 

Il va devoir dégager un arbre tombé sur un mur de clôture. Par chance ce lundi-là, l'un de ses adjoints, lui aussi résident non permanent sur la commune, est là pour l'aider.

Comme le maire, aucun des six élus n'habite la commune à temps plein. 

Frédéric Bès a pris à cœur son rôle de maire mais il n'est pas candidat à un nouveau mandat et compte rendre les clefs de la mairie en mars prochain.

Je ne me représente pas parce que la tâche est compliquée, ce n'est pas le cœur, c'est la raison qui parle.

Pour l'instant, il n'y a à Caudiès aucun candidat, ni pour le poste de maire, ni pour celui d'adjoint.
 

Sur le même sujet

Les + Lus