Pour ou contre le pont de Céret ? Un vote citoyen est organisé ce week-end dans les Pyrénées-Orientales

Publié le
Écrit par Armelle Goyon

Le Conseil départemental des Pyrénées-Orientales a décidé d'appeler les citoyens du Vallespir à voter sur un projet très controversé de construction d'un nouveau pont à Céret.

Une campagne électorale bat son plein actuellement à Céret qui n'a rien à voir avec la prochaine présidentielle. En jeu, ce projet de pont qui doit délester l'accès à la commune, ainsi qu'au Haut-Vallespir : 17 000 véhicules passeraient en moyenne chaque jour par la D115.

C'est l'association "Bien-Vivre en Vallespir" qui mène la campagne du "Non" car elle dénonce l'impact environnemental d'un ouvrage de 300 mètres de long qui passerait à 25 mètres au-dessus du Tech. Elle en dénonce aussi d'abord l'utilité.

"Depuis 2018-2019, nous avons une baisse de la circulation, notamment au Pont du Diable, de 1 % par an. Alors qu'on nous prédit, à travers la communication du département, une augmentation de 36% de la circulation d'ici 2045 ! On est dans la futurologie, nous on ne travaille pas comme ça ! " dénonce Jean-Marie Combel
de l'association " Bien-vivre en Vallespir".

Un vote le week-end des 29 et 30 janvier 

Pour la municipalité de Céret, ce pont est indispensable au développement de la commune. La nouvelle équipe avait promis une consultation. Le maire est heureux que le Conseil départemental l'organise.

"On sent l'engouement, c'est une vraie campagne avec des réunions publiques organisées par les anti et les pro. Il y a des débats houleux mais respectueux. C'est une vraie campagne, une vraie votation et nous sommes bien contents de ça", affirme Michel Coste, maire de Céret.

Les électeurs de vingt-quatre communes vont donc voter samedi et dimanche prochain. S'il ne s'agit pas vraiment d'un référendum, le Conseil Départemental s'engage : ce vote n'est pas une simple consultation.

"La réponse est claire : si jamais le "Non" venait à recueillir le plus de suffrages, il serait évidemment tenu compte de cette réponse négative et le projet tel qu'il est serait remis en cause", assure Mathias Blanc, élu chargé de la participation citoyenne au conseil départemental des Pyrénées-Orientales.

Le résultat de cette votation citoyenne sera connu dimanche soir.