Deux skippers de la région dans la 10ème Route du Rhum

Deux navigateurs de la région s'élanceront dimanche dans cette course transatlantique en solitaire, disputée tous les quatre ans entre la France métropolitaine et la Guadeloupe : Kito de Pavant en Class40 et le catalan Eric Jail, en Class Rhum Monocoque. Portraits croisés.

A Saint-Malo, J moins deux avant le départ de la 10ème "Route du Rhum - Destination Guadeloupe", célèbre course à la voile en solitaire qui a lieu tous les 4 ans.
A Saint-Malo, J moins deux avant le départ de la 10ème "Route du Rhum - Destination Guadeloupe", célèbre course à la voile en solitaire qui a lieu tous les 4 ans. © AFP PHOTO / JEAN-FRANCOIS MONIER
Le skipper : Christophe (dit Kito) de Pavant

a tiré ses premiers bords sur un étang en Dordogne, mais c’est à Port Camargue qu’il débute réellement sa carrière de navigateur quand toute sa famille s’installe en Méditerranée : des petits habitables type Mini Tonner (Champion de France) aux gros croiseurs qu’il convoie vers les Antilles, l’océan Indien, le Pacifique, la mer de Chine.
Il reprend le fil de la course à l’occasion de la Solitaire du Figaro 1999, qu’il remporte trois saisons plus tard.
Équipier de Jean Le Cam ou de Bernard Gallay en IMOCA 60’, il devient skipper pour le Vendée Globe 2008. Mais la malchance s’acharne sur Kito de Pavant lors des tours du monde, même lors de la dernière Route du Rhum où il doit abandonner sur avarie de quille.
Après six années en monocoque 60 pieds, ce baroudeur des mers s’engage dans la Class40 avec de sérieux atouts.

Le bateau : Otio-Bastide Médical

Ce plan de Guillaume Verdier est le plus abouti de l’avant-dernière génération : son propriétaire Bruno Jourdren avec qui Kito de Pavant a participé à la Fastnet Race 2013 (4e), l’a en permanence optimisé pour contrer la nouvelle vague plus « joufflue ». Mis à l’eau en 2012, ce Tyker 40 Evolution 3 a été particulièrement bien construit par FR Nautisme sous la direction de François Robert. Très à l’aise dans les petits airs avec ses safrans relevables, il est aussi redoutable au portant dans la brise même s’il manque un peu de puissance au vent de travers musclé. Remis au goût du jour et entièrement révisé à Port Camargue cet été, Otio-Bastide Médical a le potentiel pour viser le top 5 à Pointe-à-Pitre.

durée de la vidéo: 00 min 25
Kito de Pavant, en course pour la Route du Rhum

Le Skipper : Éric Jail, premier skipper catalan de le Route du Rhum

Kinésithérapeute et ostéopathe, Éric Jail, 53 ans, originaire de Ceret, a déjà réalisé quatre traversées de l’Atlantique et de nombreuses croisières en Méditerranée. Mais surtout cela fait désormais trois saisons qu’il a pris en main son bateau. Pratiquant le dériveur dès l’adolescence, il passe ensuite son brevet de moniteur de voile : ce Cérétan défend aussi les couleurs sang et or du pays catalan !
Le projet s’appuie en parallèle sur la réalisation d’un court-métrage mis en œuvre par deux jeunes cinéastes du Vallespir afin d’immortaliser les différentes étapes de ce challenge, de la recherche de partenaires jusqu’aux navigations. 

Le bateau : “Jolokia Defi Cat”

Jolakia (du nom du plus fort piment du monde) est un 50 pieds open dessiné et conçu par les architectes Éric Baranger pour la Route du Rhum 2006 et construit par le chantier Grand Large en aluminium. Ex-Défi Intégration, cette carène aux lignes plutôt tendues est bien adaptée à ce parcours où les allures débridées et portantes sont prédominantes. Robuste et optimisé pour le solitaire, Jolokai Défi Cat aura donc trois autres concurrents de même taille avec Guadeloupe Dynamique (Coquelin), Défi Martinique (Ecalard) et Vento di Sardegna (Mura)… Un beau challenge pour ce tandem bateau-skipper qui s’engage pour la première fois sur la Route du Rhum - Destination Guadeloupe.


durée de la vidéo: 00 min 47
Portrait du skipper catalan Eric Jail



La route du Rhum en chiffres
Départ de la dixième édition de la Route du Rhum-Destination Guadeloupe : dimanche 2 novembre à 14h00 devant la pointe du Grouin.

91 partants répartis en cinq classes dont 24 trimarans, 1 catamaran, 66 monocoques.

3 542 milles (6 560 kilomètres) à parcourir entre Saint-Malo et Pointe-à-Pitre.

Temps de référence : 7 jours 17 heures 19 minutes.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
route du rhum archives voile