Entre Argelès-sur-Mer et la frontière espagnole, rencontre avec les gardiens du littoral

Le Parc Marin naturel du Golfe du Lion s’étend sur près de 100 km, de Leucate à la frontière espagnole. C’est un concentré de toute la biodiversité de la Méditerranée.
 

Le cachalot, l'une des 1200 espèces animales qui vivent au large de la Côte Vermeille.
Le cachalot, l'une des 1200 espèces animales qui vivent au large de la Côte Vermeille. © G Machu / FTV

1200 espèces animales et 500 espèces végétales trouvent ici, dans le parc naturel marin du Golfe du Lion, un environnement propice pour se nourrir et se reproduire.

Attachés à ces merveilles, des femmes et des hommes ont décidé de les défendre et d’en assurer la pérennité.
 


Ils vont nous faire découvrir les trésors qu’ils protègent et chacun à sa manière participe à la surveillance de ce patrimoine essentiel mais fragile. Ce sont les gardiens de la Méditerranée.

Le Parc Marin du Golfe du Lion, un trésor de diversité

Les missions de ce parc né en 2011 sont diverses : police, respect des règles de pêche, de plongée ou de navigation. Sensibilisation des publics aux richesses de la méditerranée ou encore l’étude et le suivi de la faune et de la flore.

Une mission comme celle-ci, sert à évaluer la population de cétacés qui sont dans le Parc. 

Deux fois par an, le parc naturel marin du golfe du Lion affrète un bateau pour des opérations de comptage de mammifères marins, ou d’oiseaux.

Reportage avec Bruno Ferrari.

Les richesses de la méditerranée.


Au secours des naufragés, 24 heures sur 24

24 heures sur 24, 7 jours sur 7, les bénévoles de la SNSM (Société Nationale de Sauvetage en Mer) peuvent être appelés pour sauver des bateaux en détresse et les vies de ceux qui sont à bord.

Avec ce canot, nous pouvons secourir les bateaux en détresse même lorsqu’il y a une tempête. 

A Port-Vendres est amarré le canot Tout Temps « Notre Dame de Bonne Nouvelle ». Son Capitaine, Jean-Marie Boada nous fait découvrir l’univers pas comme les autres des sauveteurs en mer.

Le canot tout temps « Notre Dame de Bonne Nouvelle »


Les guetteurs de la Marine Nationale

Construit en 1861, le sémaphore du Cap Bear est l’une des 59 stations réparties sur le littoral de la France métropolitaine. Ses missions : la surveillance du trafic maritime, la sauvegarde des vies humaines ou encore l’assistance à la navigation, que ce soit pour les professionnels de la mer ou les plaisanciers. Visite guidée avec Téa, jeune sous-officier de la marine, à 90 mètres au-dessus de la Méditerranée.

J’ai fait l’école des sous-officiers de marine pour être guetteur. Je me sens utile nous explique l'une des gardiennes du littoral. 

Téa, jeune guetteur du sémaphore au Cap Bear.

 

"Plongée Bleue", un centre de plongée écoresponsable

Même si certains le nient encore, notre activité a un réel impact sur l’environnement. On se remet sans cesse en question pour essayer de le limiter.

C’est avec ces mots que Delphine justifie son engagement particulier pour l’environnement.

Pas de plastique, zéro chimie et bien d’autres choses encore font du centre de plongée sous-marine « Plongée Bleue » un établissement pas comme les autres.

Ils rappellent aux plongeurs que la mer n’est pas leur environnement, qu’ils y sont invités et se doivent donc de déranger le moins possible.

Au fond de l’eau, on ne touche à rien, sinon aux déchets qui traînent et que l’on doit ramasser.

Ça fait longtemps que je plonge, et années après années, on se rend compte que la méditerranée se dégrade. 

Une démarche engagée sur terre, sur mer et sous l’eau. Un centre écoresponsable.

Plongée bleue, un centre de plongée différent.
Plongée bleue, un centre de plongée différent. © G Machu / FTV

Le centre plongée bleue a été le premier, en 2014, à recevoir le prestigieux trophée « éco-responsable » de l’association Longitude 181.

En lançant la charte internationale du plongeur responsable, Véronique et François Sarano créent, en 2002, Longitude181 qui s’attache à la préservation des océans, les derniers grands territoires sauvages. Longitude 181 diffuse ce code éthique auprès des plongeurs et de tous les usagers de la mer, afin de les pousser à respecter le milieu marin et les riverains des régions qu’ils visitent.

Delphine et Julien nous racontent leurs parcours et leur engagement pour l’environnement.

Plongée bleue, sous l'eau autrement.

 

Ensemble c'est mieux

Des sujets de la vie quotidienne, un partage de projets, une valorisation de la région Occitanie à travers ses richesses, son patrimoine et ses personnalités. Bien vivre ensemble, mieux vivre ensemble parce que vivre ensemble, c’est mieux !
Dossier du jour, invités coup de cœur, des conseils d’experts et des cadeaux à gagner sont les 4 grandes thématiques pour accompagner vos fins de matinée tous les jours à 10h45 avec Mickaël Potot et toute l'équipe d'Ensemble c'est mieux.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
méditerranée mer nature environnement solidarité société littoral aménagement du territoire
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter