Leucate-La Franqui : première étape de la Coupe du Monde de Wingfoil au Mondial du Vent

Le Mondial du Vent est de retour à Leucate-La Franqui jusqu'à ce week-end. Les meilleurs riders du monde se retrouvent pour la première fois depuis plus d'un an. Une compétition à huit-clos mais marquée par l'apparition du wingfoil, une nouvelle discipline dans le vent.

Première étape de la Coupe du Monde de Wingfoil
Première étape de la Coupe du Monde de Wingfoil © S.Taponier FTV

Le Mondial du Vent est de retour. Un retour fortement encadré et sans public. La ville de Leucate a mis les moyens pour avoir le droit d'organiser l'épreuve.

" C'est une édition inédite cette année, avec une bulle sanitaire, des protocoles très stricts, la cellule covid avec passage obligatoire pour tout le monde, des test PCR négatifs, et l'accès au huit-clos est exclusivement réservé aux personnes habilitées ," explique Céline Cabal, adjointe au maire de Leucate chargée de l'événementiel.

Le jeu en vaut la chandelle. Car le Mondial du Vent est la première compétition internationale de riders depuis l'apparition du covid 19. Une bouffée d'oxygène pour l'élite mondiale. 

 

On se connaît tous, on voyage aux mêmes endroits à chaque période en fonction du vent. L'année qui s'est écoulée a été un moment particulier et de se revoir là, sur cette première étape, c'est génial ! 

Nicolas Akgazciyan, rider leucatois

Au total, pas moins de 56 athlètes venus de 12 pays ont fait le déplacement. A l'image du Canadien Max Robinson qui a du mal à réaliser qu'il participe à cette renaissance.
 

Je viens du Canada, la plupart des grands champions de ma discipline vivent en Europe. C'est pourquoi je m'entraîne à Tenerife, alors venir ici affronter les meilleurs mondiaux, c'est absolument incroyable !

Max Robinson, rider canadien

 

Coupe du Monde de Wingfoil 

Grande nouveauté cette année, la première étape de la première Coupe du monde de Wingfoil. Un nouveau sport à la croisée des chemins entre le surf, la planche à voile, le paddle et le kitesurf. En clair, il s’agit d’une planche que l’on fait avancer à l’aide d’une « aile » que l’on tient manuellement, à la manière d’un cerf-volant.

Et même constat pour Titouan Galea, le jeune prodige du wingfoil, vainqueur de la 1ère compétition fin 2020, originaire de Nouvelle-Calédonie et basé à Montpellier .

 Ce sera seulement la 3ème fois qu’une compétition de wingfoil est organisée dans le monde et en plus, c'est la 1ère étape du nouveau circuit de Coupe du Monde, c’est super excitant ! Le niveau ne fait que monter et ça va être surprenant de voir comment les riders ont progressé cet hiver. 

Titouan Galea

 

Mondial du Vent 2021

Une discipline en pleine ascension, même si ce jeudi, le vent est plutôt discret.

 " On est dans l'attente du vent qui commence à gentiment monter et s'il y a suffisamment d'air, on lance la compétition de wingfoil ! , " espère Mallory de la Villemarqué, chef juge au  Mondial du Vent.

Pour s'entraîner, faute de vent, les riders se font tracter par des bateaux pour prendre de la vitesse. Mais promis juré, le vent sera de retour ce week-end. Et le spectacle avec ! 

Le kit surf et les autres compétitions seront visibles depuis les plages de la Franqui, mais avec une certaine distance pour cause de covid.

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sport sports nautiques