Meeting de Carles Puigdemont : 100.000 personnes rassemblées à Perpignan

Carles Puigdemont à la tribune, au Parc des Expositions de Perpignan, s'adresse à une foule de soutiens / © FTV
Carles Puigdemont à la tribune, au Parc des Expositions de Perpignan, s'adresse à une foule de soutiens / © FTV

Le meeting géant du leader indépendantiste Carles Puigdemont à Perpignan a attiré 100.000 sympathisants ce samedi 29 février. La foule s'est rassemblée dès 8 heures pour écouter l'ex-président de la Generalitat, revenu à deux pas de la frontière catalane deux ans après le début de son exil.

Par Emma Derome

L'ex-président de la Generalitat, Carles Puigdemont, est revenu pour la première fois depuis deux ans au plus près de la Catalogne pour un meeting géant au Parc des Expositions de Perpignan, ce samedi.

Les indépendantistes sont venus de toute la Catalogne pour écouter la prise de parole de l'ancien président de l'exécutif catalan, aujourd'hui eurodéputé. Ses nombreux soutiens lui ont réservé un accueil chaleureux dans cette ville toute proche de la frontière, qu'ils considèrent comme "la capitale de la Catalogne Nord". 
 


Le site a accueilli jusqu'à 100.000 personnes au plus fort, selon les autorités, et 150.000 personnes selon les organisateurs.

La foule s'est rassemblée sur le site dès 8 heures du matin. À 13 heures, au début de l'allocution prévue à l'origine à midi, une centaine de bus étaient toujours coincés dans les bouchons à la frontière franco-espagnole, selon l'organisation.
 
Le Parc des Expositions de Perpignan était quasiment plein ce samedi à 14 heures / © Lionel Marti / Aerofutur Perpignan
Le Parc des Expositions de Perpignan était quasiment plein ce samedi à 14 heures / © Lionel Marti / Aerofutur Perpignan


Il s'agit de la plus grande manifestation à Perpignan depuis 1907, lors des manifestations vigneronnes.
 

 

Un ex-président de retour en "Catalogne Nord"


La prise de parole du leader indépendantiste catalan, exilé en Belgique depuis la déclaration unilatérale d'indépendance de la Catalogne en 2017, était très attendue. Il a remercié ses amis de la "Catalogne du Nord" pour l'accueil, avant de rappeler son objectif principal : instaurer une République catalane.

"Nous ne nous arrêterons pas, ils ne nous arrêterons pas. Préparons-nous", a-t-il lancé, déterminé, à la foule en liesse.

Une république indépendante catalane est l'unique voie pour sortir de la monarchie franquiste.
- Carles Puigdemont


En Espagne, Carles Puigdemont est toujours accusé de sédition par la justice. Mais, depuis qu'il est entré au Parlement européen en juin 2019, il estime pouvoir bénéficier de l'immunité parlementaire. Il peut donc théoriquement se déplacer en France sans risque d'extradition. 

Une situation qui risque de ne pas durer ; le Parlement européen a lancé, en janvier, une procédure de demande de levée de cette immunité.

Avant lui, les eurodéputés Clara Ponsati et Toni Comin ont pris le micro. Eux aussi ont participé à la déclaration d’indépendance et ont fui la justice espagnole. Des vidéos d’autres indépendantistes, notamment les prisonniers politiques Oriol Junqueras et Jordi Cuixart, restés en Espagne et condamnés à 9 et 13 ans de prison pour "sédition", ont été diffusées.

Tous ont chanté l'hymne national catalan sur la scène à la fin du meeting.
 
À quelques minutes du début du meeting, des dizaines de milliers d'indépendantistes ont investi le Parc des Expositions de Perpignan / © FTV
À quelques minutes du début du meeting, des dizaines de milliers d'indépendantistes ont investi le Parc des Expositions de Perpignan / © FTV
 
Les séparatistes catalans se préparent / © FTV
Les séparatistes catalans se préparent / © FTV
Sur le chemin du Parc des Expos de Perpignan / © FTV
Sur le chemin du Parc des Expos de Perpignan / © FTV
Certains étaient présents dès l'ouverture du parking / © FTV
Certains étaient présents dès l'ouverture du parking / © FTV

Des difficultés de circulation

 

Entre 12 et 15.000 voitures étaient attendues, ainsi que 600 bus et 450 camping-cars.

Une dizaine de kilomètres de bouchons ont été signalés dans la matinée à la frontière, au Perthus, par les gendarmes. Sur l'A9, des centaines de véhicules ont été bloqués au niveau de la sortie 41 vers Perpignan Nord.

 


Des centaines de bus ont été stockés sur la D617, fermée pour l'occasion.
 

Les bus affrétés pour les sympathisants à leur arrivée dès 10 heures / © FTV
Les bus affrétés pour les sympathisants à leur arrivée dès 10 heures / © FTV


Certains sont venus dès la veille, pour être présents au plus tôt pour assister au meeting. 
 

Beaucoup de sympathisants catalans sont venus dès la veille pour pouvoir arriver au plus tôt sur le Parc des Expos / © FTV
Beaucoup de sympathisants catalans sont venus dès la veille pour pouvoir arriver au plus tôt sur le Parc des Expos / © FTV

Un important dispositif de sécurité a été mis en place. Tous les effectifs de police des Pyrénées-Orientales ont été mobilisés, ainsi qu'une compagnie de CRS de Carcassonne, des tireurs d’élite sur les toits, et cinq escadrons de gendarmerie mobile en renfort, dont un à la frontière. L'Agence Régional de Santé a également été mise en alerte, pour d’éventuels cas de Coronavirus.
 


Les fouilles sont également systématiques. Plusieurs centaines de journalistes, notamment la presse catalane, sont présents.
Le pool presse lors du meeting de Carles Puigdemont à Perpignan / © FTV
Le pool presse lors du meeting de Carles Puigdemont à Perpignan / © FTV


Puigdemont reçu à bras ouverts par les élus locaux


Carles Puigdemont a été accueilli à 9 heures à la mairie de Perpignan par le maire Jean-Marc Pujol, avec son successeur à la tête de la Generalitat, Quim Torra. Il a remercié le maire pour son "geste républicain""La liberté d'expression n'a pas de frontière", a déclaré Jean-Marc Pujol. Après la mairie, Carles Puigdemont était invité par le conseil départemental. Il a été reçu par la présidente Hermeline Malherbe.
 
L'eurodéputé catalan a pris la parole, ce samedi matin à la mairie de Perpignan / © FTV
L'eurodéputé catalan a pris la parole, ce samedi matin à la mairie de Perpignan / © FTV
 
Devant la mairie de Perpignan, ils étaient nombreux pour venir soutenir le leader catalan / © FTV
Devant la mairie de Perpignan, ils étaient nombreux pour venir soutenir le leader catalan / © FTV


Accueilli par l'Usap


Vendredi soir, Carles Puigdemont est venu assister au match de l'Usap face à Rouen, au stade Aimé-Giral. Il a été accueilli comme une rock star par le président du club, François Rivière, qui l'a invité. De nombreux journalistes de la presse catalane étaient présents. Son nom a été inscrit au tableau d'honneur.

"Je suis très heureux de pouvoir venir en terres catalanes, a-t-il déclaré à cette occasion, de voir le drapeau catalan, de partager la même culture, et enfin d’être chez moi, chez nous, c’est un honneur d’avoir cette opportunité."

 
François Rivière et Carles Pugdemont se rencontrent à l'occasion du match Perpignan- Rouen / © FTV
François Rivière et Carles Pugdemont se rencontrent à l'occasion du match Perpignan- Rouen / © FTV

Il est attendu à la Casa de la Generalitat en coeur de ville de Perpignan samedi soir. Dimanche, il se rendra au Mémorial de Rivesaltes, avant de repartir à Bruxelles.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus