Avant son meeting à Perpignan, retour dans le village natal de Carles Puigdemont en Catalogne

À la veille du grand rassemblement séparatiste organisé par Carles Puigdemont, qui se tiendra à Perpignan, samedi 29 février, retour dans le village natal de l'ancien président de la Generalitat de Catalogne, où des fidèles lui rendent hommage.

La place du village d'Amer, décorée aux couleurs indépendantistes.
La place du village d'Amer, décorée aux couleurs indépendantistes. © FTV
Carles Puigdemont est toujours considéré comme une fierté dans son village natal d'Amer, en Catalogne. Chaque matin, c'est le même rituel ; un volontaire déploie la pancarte où figure le portrait de l'ancien président de la Generalitat de Catalogne, sur la place centrale du village. 
 

Nous sommes un groupe de 5 à 10 personnes qui rendons hommage au Président en accrochant son portrait. Nous considérons que c'est le président de la Catalogne, et que la Catalogne est un pays. C'est notre manière de soutenir le Président.
- Jordi Araus, militant indépendantiste


Toujours en exil en Belgique et poursuivi par la justice espagnole pour avoir organisé le référendum d'indépendance du 1er octobre 2017, le leader indépendantiste limite ses apparitions publiques, bien qu'il bénéficie depuis juin 2019 de l'immunité parlementaire au titre de son mandat d'eurodéputé.
 
Alors, le grand meeting du Conseil de la République Catalane organisé à Perpignan, le samedi 29 février, à 25 kilomètres de la frontière, est une aubaine pour son ami d'enfance, Domenec Berrio. 
 

Le Président est un e personne qui est très lié à son village, il venait souvent voir sa famille. Depuis deux ans, il ne peut plus venir. Ca nous fait vraiment plaisir de pouvoir venir le voir tout près, en Catalogne Nord.
- Domenec Berrio, ami d'enfance de Carles Puigdemont 

 


Cet activiste indépendantiste fait partie du groupe de soutien de la famille Puigdemont, qui tient encore la pâtisserie familiale dans le centre du village. À quelques jours du départ pour Perpignan, il coordonne les départs des trois bus prévus, dont un réservé à la famille Puigdemont. Une centaine de voitures devraient également partir d'Amer.

Les activistes peuvent également compter sur la maire du village, Maria Rosa Vila, du même parti politique que Puigdemont, L’Appel national pour la République.
 

Nous soutenons toute initiative populaire, c'est notre devoir. Nous adhérons le projet de Carles Puigdemont et notre Président, et samedi, nous seront tous là. 
- Maria Rosa Vila, maire d'Amer


À Perpignan, entre 70.000 et 100.000 personnes, plus de 12.000 voitures et 550 cars sont attendus en vue du rassemblement séparatiste, au Parc des Expos. Un important dispositif de sécurité a été mis en place.
 
En termes de nombres de participants, cet événement serait le plus important dans le département depuis la révolte des vignerons en 1907.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pays catalan catalogne international espagne politique