Cet article date de plus de 3 ans

Affaire Fiona : la justice rejette une 5e fois la demande de remise en liberté de la mère

Cécile Bourgeon demandait de nouveau à comparaître libre à son procès en appel, pour la mort de sa fille en 2013. Détenue à la maison d'arrêt de Lyon-Corbas, elle a tenté de mettre fin à ses jours par voie médicamenteuse, le 29 juillet dernier, pour être transférée à la prison de Perpignan.
Cécile Bourgeon, arrive au procès de Adel Souissi, accusé d'avoir violé la mère de la petite Fiona, le 5 septembre 2016, à Riom (Puy-de-Dôme).
Cécile Bourgeon, arrive au procès de Adel Souissi, accusé d'avoir violé la mère de la petite Fiona, le 5 septembre 2016, à Riom (Puy-de-Dôme). © afp
La justice a rejeté, ce mercredi 16 août, une cinquième demande de remise en liberté de la mère de la petite Fiona explique Francetvinfo.
Elle souhaite son transfert à la prison pour femmes de Perpignan ou sa remise en liberté pour rejoindre sa famille qui réside dans les Pyrénées-Orientales.

Le président de la chambre de l'instruction de la cour d'appel de Riom, dans le Puy-de-Dôme, n'a pas motivé sa décision. Cécile Bourgeon demandait de nouveau à comparaître libre à son procès en appel pour la mort de sa fille.

"On pense ce que l'on veut du verdict d'acquittement [partiel] de Cécile Bourgeon, mais elle reste cependant une justiciable comme les autres, qui a droit à un traitement équitable. Malheureusement, ce n'est pas le cas", a réagi son avocat Gilles-Jean Portejoie.


Le défenseur a également annoncé qu'il allait se pourvoir en cassation "dès ce mercredi".
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
prison justice société faits divers affaire fiona disparition