Agnès Langevine "abasourdie" par sa suspension d'Europe Ecologie Les Verts

Agnès Langevine, troisième vice-présidente de la région Occitanie en charge de la Transition écologique, a été suspendue d'Europe Ecologie Les Verts par e-mail. Elle nous a fait part de sa stupéfaction ce mardi 1er décembre.
Agnès Langevine, à gauche, aux côtés de Jean-Marc Pujol et de Carole Delga, le 12 juin 2020.
Agnès Langevine, à gauche, aux côtés de Jean-Marc Pujol et de Carole Delga, le 12 juin 2020. © Nicolas Parent - MaxPPP
Un e-mail surprise est tombé fin novembre dans la boite d'Agnès Langevine . "Sans aucune déclaration claire de ta part pour soutenir la campagne EELV et une esquive à nos sollicitations, le bureau régional a pris la décision de te suspendre à titre conservatoire avec application immédiate de cette mesure." La troisième vice-présidente de la région Occitanie en charge de la Transition écologique devrait d'ici peu être exclue des "Verts". Une information révélée le 27 novembre par Médiacités.

"Au regard du positionnement d’Agnès Langevine sur une alliance dès le premier tour avec les socialistes alors même que 94 % des militants écologistes ont voté contre, nous avons lancé une procédure de suspension à son égard", a déclaré Christiane Arighi, secrétaire générale d’Europe Ecologie Les Verts Midi-Pyrénées à nos confrères de Médiacités.

Cette suspension est un crève-coeur pour Agnès Langevine :

"Ca m’a abasourdi, je la considère injuste au regard du travail important que j’ai mené en faveur de l’écologie, de la transformation de notre modèle, des mesures et des stratégies qui ont toujours été soutenus par mon groupe politique. C'est une décision particulièrement malvenue."

Agnès Langevine, vice-présidente de la Région Occitanie

Langevine devrait poursuivre avec Delga 

Le bureau régional d'EELV reproche à sa désormais ex-membre de ne pas s'être positionnée pour les élections régionales en faveur d'Antoine Maurice, le candidat désigné du parti, qui a décidé de constitituer une liste contre la candidate sortante, Carole Delga (Parti socialiste).

Langevine compte poursuivre aux côtés de la socialiste. "C'est une décision qui n’est pas justifiée, elle témoigne d’une dérive politicienne, du bal des égos...", nous a déclaré celle qui n'était pas parvenue à atteindre le deuxième tour des élections municipales 2020 à Perpignan.

Les élections régionales, initialement prévues en mars 2021, pourraient finalement se dérouler en juin 2021. La présidente Carole Delga (Parti socialiste) va se représenter et aura pour adversaire Antoine Maurice (EELV), qu'elle a soutenu à Toulouse durant les élections municipales, en juin dernier. Les candidats des autres partis ne sont pas officiellement connus.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
région occitanie politique fusion des régions réforme territoriale europe écologie les verts