Le baliste, poisson qui peut mordre les baigneurs, est une espèce méditerranéenne

Même si l'on pense plutôt le croiser dans un lagon bleu de la Réunion, le Baliste Commun est bien présent en Méditerranée, zone où il s'est acclimaté depuis longtemps. Ces derniers jours, il l'a rappelé assez vivement en mordant des baigneurs sur la Côte-d'Azur et à Leucate, dans l'Aude.

Plusieurs touristes ont affirmé avoir fait une rencontre assez désagréable dans l'eau près d'une plage de Saint-Raphaël dans le Var : ils ont été mordu pendant une baignade !
Selon Nice Matin , au moins quatre personnes ont été mordues jusqu'au sang alors qu'elles marchaient dans l'eau, près du rivage. Elles évoquent une morsure "vive" et "furtive". Toutes ont été hospitalisées par mesure de précaution, pour éliminer tout risque d'infection à caractère venimeux.

La même mésaventure est arrivé à un touriste de Toulouse, la semaine dernière sur une plage de Leucate, dans l’Aude. Lui aussi été mordu à trois reprises sur le pied par un poisson.

Si ça saigne, c'est un Baliste !

Pascal Romans, observatoire océanologique de Banyuls

Le conservateur du biodiversarium de Banyuls est formel : au vu des témoignages rapporté par divers médias locaux, pour lui, le poisson mordeur de baigneur ne peut être qu'un Baliste Commun (Baliste capriscus).
 

Un poisson méditerranéen

Selon celui le responsable du service aquariologie de l’observatoire océanologique de Banyuls-sur-Mer, dans les Pyrénées-Orientales, le Baliste ne fait pas partie des espèces exotiques envahissantes.

Même si le baliste commun vit essentiellement dans les mers tempérées à chaudes, il est présent en Méditerranée, comme en Atlantique ou dans les Caraïbes. Il est même possible d'en rencontrer en Manche et en Mer du Nord, dans les parcs ostréicoles.

"C'est un poisson curieux, territorial et caractériel. Il n'a pas peur de l'homme : si on le dérange, il attaque, et si il est entrain de chasser, il goûte à tout, même à l'humain." explique Pascal Romans.

Ce poisson de forme ovale, qui peut mesurer jusqu'à 60 cm, est originaire des côtes nord-américaines. Sa bouche, bordée de grosses lèvres, est équipée de dents redoutables (14 en haut, 8 en bas) qui lui permettent de casser les coquilles de mollusques ou les carapaces de crabes. 

La meilleure attitude quand on tombe nez à nez dans l'eau avec lui ? "Prendre la fuite ! Sinon, il peut rester collé à vous"  s'exclame en souriant Pascal Romans.

A noter que d'autres poissons comme le Sar ou l'Oblade aiment aussi taquiner le baigneur en le mordillant, mais eux ne font pas couler le sang.
L'actualité "Nature" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Nature" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité