Contrôle aux frontières, lutte contre terrorisme : routes fermées à compter du 11 janvier dans les Pyrénées-Orientales

A compter de lundi 11 janvier à 11 heures et jusqu'à nouvel ordre, plusieurs routes secondaires du département des Pyrénées-Orientales vont être fermées à la circulation et placées sous surveillance. Ceci dans le cadre de la lutte contre l’immigration clandestine et la menace terroriste.

La police aux frontières contrôle les véhicules qui passent la frontière franco-espagnole au Perthus le 5 novembre 2020.
La police aux frontières contrôle les véhicules qui passent la frontière franco-espagnole au Perthus le 5 novembre 2020. © FTV France 3 Occitanie

Le 5 novembre dernier, le Président de la République Emmanuel Macron avait fait le déplacement à la frontière franco-espagnole : ils venaient annoncer un ensemble de mesures destinées à prévenir la menace terroriste et lutter contre l’immigration clandestine.

Parmi celles-ci, le renforcement des contrôles aux frontières avec l’appui de 2 unités de force mobile, des réservistes de la gendarmerie, des policiers supplémentaires de la Police aux Frontières et des militaires de l’opération Sentinelle venus en appui des forces de sécurité départementales.

Rationaliser les contrôles

Ce vendredi, le préfet des Pyrénées-Orientales vient de décider par arrêté de fermer à titre temporaire les points de passage autorisés suivants :

* Col de Banyuls

* Col de Coustouges (Départementale 3)

* Col de Manrell – Las Illas (Départementale 13)

* Chemin d’Aja (entre Palau de Cerdagne et Puigcerda)

* Route de la Vignole Enveitg (Départementale 34)

Ainsi, à compter du lundi 11 janvier 2021 à 11 heures, et jusqu’à nouvel ordre, la circulation de tous véhicules et des piétons est interdite sur ces points de passage.

En fermant 5 des 12 passages du département avec l'Espagne et en ne gardant que les 7 principaux, nous pouvons mieux organiser le plan global de contrôles aux frontières. Cela libère des équipes pour des patrouiles "dynamiques" et pas seulement statiques à des points fixes.

Audrey Sartre-Albasi, Chef du bureau Préfet des Pyrénées-Orientales

La même mesure avait déjà été prise depuis mercredi 6 janvier sur un autre secteur des Pyrénées de notre région Occitanie, avec la fermeture là aussi jusqu'à nouvel ordre du Col du Portillon (Haute-Garonne), entre France et Espagne :

Bien évidemment ne sont pas concernés les forces de sécurité intérieure et les services d’urgence, les effectifs et véhicules du Service départemental d’incendie et de secours des Pyrénées-Orientales, les professionnels de santé médicaux et paramédicaux identifiés, les personnels et véhicules des gestionnaires des voiries concernées, et les véhicules d’intervention des organismes chargés du maintien des services publics indispensables.

Routes autorisées :

Dans l'arrêté préfectoral sont précisés les seuls passages autorisés à compter de cette date pour les autres véhicules et piétons lambdas :

* Autoroute A9 à la barrière de péage du Boulou ;

* Route Départementale 900 au Perthus village ;

* RD 914 à Cerbère ;

* RD 115, col d'Arès à Prats-de-Mollo/La Preste ;

* Route du pont international à Bourg-Madame ;

* Route du Toruniquer entre Urr et Enveitg sur la RN 20 ;

* Route neutre entre Puigcerda et Llivia.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sécurité société transports économie circulation terrorisme faits divers immigration espagne international emmanuel macron politique douanes