Coronavirus : comment est vue l'interdicition de fumer à moins de 2 mètres de son voisin en Catalogne ?

A Figueras, comme dans toute l'Espagne, il est désormais interdit de fumer à moins de deux mètres de son voisin. Une mesure prise en raison de l'augmentation de cas de coronavirus dans le pays limitrophe à la France. Beaucoup ne comprennent pas.
Dans les terrasses de café, il semble difficile de respecter l'interdiction de fumer à deux mètres de son voisin.
Dans les terrasses de café, il semble difficile de respecter l'interdiction de fumer à deux mètres de son voisin. © Marine Lesprit - F3 LR
Le gouvernement espagnol durcit ses mesures. Il est désormais interdit de fumer dans la rue et en terrasse sans une distance de sécurité de deux mètres. La fumée qui sort de la bouche des fumeurs serait un possible vecteur de transmission du coronavirus. La Catalogne ne fait pas figure d'exception. 

A Figueras, dans la province de Gérone, les personnes présentes en terrasse de café ne comprennent pas. "Je suis fumeuse depuis plus de vingt ans, je ne suis pas du tout d'accord, confie une habitante. Mettre le masque et ne pas fumer pour ne pas propager le virus et laisser les restaurants avec plein de personnes les unes à côté des autres, c'est illogique et bizarre."

Un propos corroboré par un Français, qui a l'habitude d'accompagner ses cafés en terrasse d'une cigarette. "C'est une atteinte à la liberté ! On ne pourra plus fumer à une terrasse de café, honnêtement, c'est beaucoup trop. Depuis vingt ans, on nous enlève nos libertés. Bientôt, on n'aura plus le droit de rien faire. Je suis plus pour tester tout le monde, mais visiblement, ça ne se fait pas."

"S'il vous plait les Français, venez !"


Le sourire n'est pas présent sur le visage des professionnels, déjà durement touchés économiquement par plus de deux mois de confinement et une fermeture de leur bar ou restaurant. "C'est un très gros problème, confie Gladys, une serveuse. On ne travaille pas ! J'ai enlevé le cendrier, comme ça, il n'y a pas de soucis." Problème, elle craint que la fréquentation de son café ne plonge. "Déjà qu'on ne peut accueillir que 50 % de clients avec la distanciation sociale... J'ai besoin de travailler plus ! S'il vous plait, les Français, venez !" 

L'objectif de la mesure est clair : freiner la propagation du Covid-19. Jeudi, 2 935 cas de contamination supplémentaires ont été constatés dans le pays, dont 1 044 en Catalogne, selon les derniers chiffres du Ministère de la Santé catalan. En Catalogne, 13 victimes sont à noter contre 6 la veille.

Plus de clients après minuit


Cette nouvelle mesure risque de faire fuir les touristes français. "Le tourisme français a énormément baissé, regrette un gérant. Le tourisme européen a lui chuté de 60 à 70 %. Les gens ont peur de venir en Espagne. Alors avec cette interdiction..." Pour ne rien arranger à la situation économique, bars de nuit et salles de danse devront refermer leurs portes et les restaurants ne pourront plus accueillir de clients après minuit.

Difficile de trouver des partisans de ce nouveau geste barrière, conforme aux recommandations de l'OMS fin mai. Mais il y en a. "Toutes les mesures que l'on prendra pour éviter de se faire contaminer, je suis d'accord", argue une passante. "C'est idéal. Quand une personne fume, il y a beaucoup de microbes qui circulent", abonde une marchande de journaux.

Pas de doute pour Gladys, d'un bar catalan. Pour elle, la mesure sera respectée par les Espagnols. "L'amende est à 150 euros, la police est un peu dure." De quoi donner des idées au gouvernement français ?

 
Comment est vue l'interdicition de fumer à moins de 2 mètres de son voisin en Catalogne ? - Un reportage d'Alain Sabatier et de Marine Lesprit
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
espagne international santé société covid-19 pays catalan