Covid et couvre-feu à Perpignan : la Foire Saint-Martin annulée, les forains "ne comptent pas se laisser faire"

Suite au passage en alerte maximale du département des Pyrénées-Orientales, la foire Saint-Martin est annulée. Une décision qui est tombée moins de deux jours avant le début de la fête. Pétris de colère et d'incompréhension, les forains demandent à rencontrer le Préfet. 

La Foire Saint-Martin annulée, la veille de l'ouverture
La Foire Saint-Martin annulée, la veille de l'ouverture © FTV / Arnaud Richard
Les forains étaient prêts à lancer cette nouvelle édition de la Foire Saint-Martin avenue du Palais des Expositions, ce samedi 24 octobre à Perpignan. Le couperet est tombé hier lors du point hebdomadaire du Premier ministre, Jean Castex, sur la situation sanitaire : le département Pyrénées-Orientales passe en alerte maximale. Au dernier moment, la Foire Saint-Martin est annulée.

Le département en alerte maximale

Peu après les annonces du Premier ministre, le Préfet des Pyrénées-Orientales a publié le détail des mesures appliquées dans son département à partir du samedi 24 octobre. On peut lire : "Les fêtes foraines sont interdites ainsi que les évènements temporaires de type exposition, foire-exposition ou salon".  

Les forains dans l'incompréhension 

Certains forains ne comprennent pas cette décision : "On nous empêche de travailler dans un lieu qui est ouvert, avec des allées qui sont immenses. La fête, elle fait 1,5km". Edmond John Lombard fait partie des cinq représentants du comité de la foire Saint-Martin, il reproche aux autorités de les avoir laissés monter la foire : "On nous a dit que, normalement, ça allait bien se passer, qu'on allait pouvoir ouvrir". Il garde tout de même espoir : "Il y a plusieurs syndicats qui sont sur le dossier. On espère qu'ils arriveront à trouver des solutions pour le monde forain. Le monde forain est en train de mourir". 
  

Une réunion à la Mairie

Dans la journée, l'intersyndicale des forains, Thierry Gueglio, président de la Foire Saint-Martin et le Maire de Perpignan se sont rencontrés pour évoquer cette annulation de dernière minute. Pierre Py est délégué national de l'intersyndicale. Il a participé à la réunion : "On a été très très bien reçu. On a présenté nos problèmes. Ils étaient à l'écoute. Et là, maintenant, on va avoir rendez-vous avec Monsieur le Préfet et on va voir ce qu'il va se passer". Il espère ouvrir la fête malgré le passage en alerte maximale.
 

Monsieur le Maire ne peut pas nous dire actuellement oui ou non. Selon comment ça se passera cet après-midi avec le Préfet, on verra comment on peut faire. Pour le moment, il n'y a pas de fête à Perpignan. On ne compte pas se laisser faire, si on fait une action ce ne sera pas que à Perpignan, ce sera dans toute la France.

Pierre Py, délégué national de l'intersyndicale


Thierry Gueglio, président de la foire, est en colère : "Les forains sont à bout. Cela dure depuis des mois. Nous, on est à l'arrêt complet. Le problème c'est que, en ce moment, les trois-quarts des forains n'ont plus d'argent. Cela fait 5 ou 6 mois qu'ils attendent de travailler, et ils ne peuvent pas. On paye nos impôts, l'URSAAF... et maintenant on nous empêche de travailler". Il attend avec impatience la décision du Préfet et souhaite que les forains se mobilisent pour quand même ouvrir la foire: "Le Préfet, il fera ce qu'il voudra, je vous certifie qu'on foutra le bordel et qu'on ne démontera pas sur Perpignan. Samedi si il faut, on ouvrira la fête". 

La Foire Saint-Martin devait se tenir du 24 octobre 2020 au 22 novembre 2020 avenue du Palais des Expositions à Perpignan. 
 


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
parcs d'attraction loisirs sorties et loisirs coronavirus/covid-19 santé société