Cet article date de plus de 5 ans

Crise de la salade : les maraîchers catalans alertent le conseil régional

Ils ont perdu une dizaine de millions d'euros en trois mois. Une délégation des maraîchers du Roussillon demande aujourd'hui de l'aide au conseil régional. En cause la surproduction ponctuelle de salades sur fond de concurrence accrue.

"Pendant trois mois on a perdu de l'argent et payé pour travailler". C'est sur ce constat amer d'un producteur de salades du Roussillon qu'une délégation de maraîchers catalans appelle au secours, ce mercredi, devant les élus du conseil régional LRMP. 

En effet les comptes sont dans le rouge pour quelques 600 maraîchers du Roussillon. De novembre à janvier, ils ont produit à perte des salades qu'ils ont parfois dû détruire. Au total le déficit des exploitations sur les Pyrénées-Orientales se chiffrerait entre 8 et 10 millions d'euros.

Les causes multiples de la crise

Si la salade s'est vendue à perte pendant plusieurs mois, c'est, paradoxalement, d'abord à cause du temps anormalement doux qui a boosté la production. Ajoutez à cela une baisse de la consommation et la concurrence des pays voisins et tous les ingrédients de la crise sont ainsi rassemblés. Une crise d'autant plus aiguë que la concurrence ne vient plus toujours de l'extérieur. Avec des conditions climatiques de plus en plus favorables sur toute la France, la production de salades commence à s'étendre à des régions jusqu'à maintenant peu concernées par leur culture.

Les demandes des maraîchers catalans

Favorables à une reflexion globale sur la réorganisation de la filière salade, les maraîchers demandent, en attendant, deux mesures exceptionnelles pour pouvoir poursuivre leur activité:Mais les professionnels catalans sont sceptiques sur l'aboutissement de leurs demandes au vu des déclarations récentes du ministère de l'agriculture. Stéphane Le Foll a en effet regretté récemment l'absence de fonds pour accompagner les agriculteurs en difficultés.
durée de la vidéo: 01 min 45
La crise de la salade du Roussillon ©F3LR



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
agriculture économie crise économique météo région occitanie politique fusion des régions réforme territoriale