Déconfinement : à Perpignan, la réouverture du musée Rigaud tant attendue

Depuis le 12 mai, les visiteurs peuvent retrouver ou découvrir le musée Rigaud à Perpignan avec collections permanentes et l’exposition temporaire. / © D. Berhault / FTVI
Depuis le 12 mai, les visiteurs peuvent retrouver ou découvrir le musée Rigaud à Perpignan avec collections permanentes et l’exposition temporaire. / © D. Berhault / FTVI

Depuis le 12 mai, les visiteurs peuvent retrouver ou découvrir le musée de la rue Mailly à Perpignan avec collections permanentes et l’exposition temporaire. Gestes barrières obligent, cette réouverture se réalise en « demi-teinte » . C’est déjà mieux qu’un musée totalement clos.

Par Dorothée Berhault

En marchant rue Mailly, au coeur historique de Perpignan, difficile de ne pas marquer un temps d’arrêt au numéro 21. Le magnifique porche du musée Rigaud est grand ouvert et vous invite à y entrer. Une entrée majestueuse de l’-ancien hôtel privé de Lazerme qui peut impressionner.

"C’est un soulagement… un immense plaisir pour toute l’équipe (une vingtaine de personnes) et moi-même! C’est si triste de voir un musée fermé". Pascale Picard ne cache pas son émotion. Elle qui, en Janvier dernier, a pris ses fonctions de Conservatrice en chef et directrice du Musée Rigaud, et qui 2 mois après, a dû le fermer durant 55 jours.
 

Une liberté de circuler contrainte

Déconfinement oblige, la réouverture se réalise en demi teinte pour respecter le protocole des gestes barrières, du gel hydroalcoolique
à l’entrée ; pas de masque obligatoire . Mais un parcours fléché et très encadré « c’est vrai que c’est une énorme contrainte car il n’ y a pas cette liberté de circuler. mais c’est déjà beaucoup mieux,. Les oeuvres existent avant tout dans le regard du visiteur. »
Déconfinement oblige, la réouverture se réalise en demi teinte pour respecter le protocole des gestes barrières, du gel hydroalcoolique
à l’entrée ; pas de masque obligatoire . Mais un parcours fléché et très encadré / © D. Berhault / FTVI
Déconfinement oblige, la réouverture se réalise en demi teinte pour respecter le protocole des gestes barrières, du gel hydroalcoolique à l’entrée ; pas de masque obligatoire . Mais un parcours fléché et très encadré / © D. Berhault / FTVI

Des contraintes facilement acceptées par les premiers visiteurs qui n’ont pas tardé à revenir dès l’annonce de la réouverture. « c’est tellement plaisant de pouvoir se retrouver physiquement dans ce très beau lieu. C’est la vie qui reprend!» se réjouit Marylise, venue avec son amie, Andrée. qui renchérit « oui c’est un vrai plaisir. cela nous a terriblement manqué . Venez voir ce tableau..regardez, je l’adore. C’est mon préféré de Maillol et comme j’aime pouvoir le regarder pour de vrai ! » (photo de la JF au chapeau).

Une forme d’impatience à revenir


Dans les salles , le silence règne et ça ne se bouscule pas pour découvrir ou re-découvrir les collections permanentes du Musée. C’est le cas de ces deux jeunes lycéens de Perpignan qui, pour leur deuxième sortie d’après-confinement, ont choisi le musée. Guillem est un fidèle et il avait une certaine impatience à revenir . « Oui absolument, une hâte de pouvoir revenir. J’aime beaucoup regarder les toiles des peintres, surtout celles de Hyacinthe Rigaud. Cela me plaît . Pour Antoine, qui l’accompagne. c’est une
découverte « C’est la première fois que je rentre ici dans ce musée."

Une réouverture en douceur : 40 personnes en 4 jours

Réservations en groupe et visites guidées, sont annulées, mais pas de jauge imposée. Les 4000m2 qu’offre le musée laissent de la marge pour respecter la distanciation. En quatre jours, une quarantaine de visiteurs se sont déplacés « C’est pas énorme bien sûr mais tous sont ravis de retrouver physiquement dans ce lieu auquel il sont très attachés", poursuit Pascale Picard. « Les Perpignanais sont fiers de leur musée et certains ont marqué ces retrouvailles en achetant deux tickets pour offrir à leurs proches ou amis »

Les yeux dans les yeux : un lien numérique 

Un musée qui possède ses collections permanentes "d’une très belle richesse". La Directrice du musée a choisi de les publier sur la page facebook, accompagnés d’un post sur le peintre, le lieu, la date etc…. "C’est incroyable comment le public a aussitôt suivi en publiant à son tour de très nombreux commentaires".


En voici quelques exemples. Au sujet d’un auto-portrait de Hyacinthe Rigaud: "qui est-ce? Je lui trouve un petit air de Guillaume Canet? » Sur un tableau d’Etienne Terrus: "Un coloriste que je ne connaissais pas!" Un autre: "Je découvre Terrus et j’aime!" "La famille d’artistes Bausil…j’entends encore mon père…" Et puis "le musée doit être fermé … hélas! j’aurais voulu admirer cette oeuvre." 

Il est où ce joli musée ?

Cette visite numérique intitulée "les yeux dans les yeux" a permis de garder et d’enrichir le lien avec les fidèles du lieu "très attentifs. C’est une autre façon de regarder, de s’attarder sur les détails, la composition, la lumière. Et puis nous avons touché aussi un autre public qui ne connaît pas le musée. Comme cet internaute qui demande :« il est où ce joli musée ? » c’est formidable et cet échange a été très enrichissant » se réjouit Pascale Picard.

Expo prolongée, reportée et en préparation

Les 7 semaines de fermeture sont assurément "un coup dur" en terme de recettes. Les 70000 visiteurs annuels -avec un flux tendu entre avril et septembre- manqueront sans aucun doute à l’appel, à l’heure du bilan. L’exposition d’été "Portraits en Majesté" autour du peintre perpignanais Hyacinthe Rigaud est reporté à 2021. "L’esprit des lieux" consacré à 20 artistes contemporains du département et de la région est prolongé jusqu’en Novembre prochain. "Mais nous préparons pour la rentrée une exposition qui s’intitulera « Reines de France » annonce Pascale Picard , enthousiaste à l’idée que peu à peu le musée puisse retrouver sa pleine vie.

 

Horaires d'ouverture

Le musée ouvre à ses horaires habituels : 

  • jusqu'au 1er Juin : du mardi au dimanche de 11h à 17h30
  • à partir du 1er Juin: du lundi au dimanche de 10h30 à 19h. (fermeture des caisses une heure avant)

Sur le même sujet

Les + Lus