Greenland : "j'ai l'impression qu'il a trahi tout le monde", prestataires non payés, remboursement des billets, les inquiétudes nombreuses après l'annulation du festival

Plus sur le thème :

Ce jeudi 13 juin, l'association organisatrice du Greenland festival, annulé il y a 2 semaines, passait en audience de redressement devant le tribunal judiciaire de Perpignan. En cas de liquidation, de nombreux prestataires risquent d'être lésés. Quant à celles et ceux qui avaient payé leurs places d'avances, ils n'ont pas été remboursés.

3600 euros, c'est la somme que dix food-trucks ont payée pour leur emplacement au Greenland festival. Deux semaines après l'annulation, ils n'ont toujours pas été remboursés. Et la procédure de redressement de l'association organisatrice, lancée ce jeudi 13 juin, leur fait craindre le pire.

On a l'impression qu'il a fait de la cavalerie avec notre argent. Ecoeurée, je pensais faire confiance, c'est tombé du jour au lendemain, nous on ne s'en doutait pas du tout. On s'est dit, peut-être qu'il a la pression des maisons de production, ça peut arriver. Mais là, j'ai l'impression qu'il a trahi tout le monde et sa famille avec.

Géraldine De Hedin, Gérante de food truck

Le président de Symphony Productions, en charge du Greenland festival et son avocat n'ont pas souhaité répondre aux questions de notre équipe présente sur les lieux. L'audience au Tribunal Judiciaire de Perpignan, ce jeudi 13 juin, visait à se questionner sur un possible redressement voire sur une liquidation de l'association.

S'il y a liquidation, a va pas se leurer, je ne compte pas avoir un centime. Ils vont payer les grands et nous on ramassera les miettes, si on ramasse les miettes. Je vais travailler tout l'été pour récupérer l'argent du "Green" en fait. C'est une catastrophe.

Carine Ayza, Gérante de food truck

On rappelle que le 30 mai dernier, 24H avant l'ouverture de sa troisième édition, qui devait se tenir du 31 mai au 2 juin à Palau-del-Vidre, les organisateurs du Greenland, John Guillet et David Alvarez, avaient annoncé l'annulation des festivités après les désistements en cascade de plusieurs artistes.

Cinq gérants de food-trucks ont déjà déposé une plainte collective auprès du procureur de la République contre l'organisateur du Greenland. En cas de liquidation, les festivaliers pourraient aussi ne pas être remboursés, contrairement à la promesse initialement faite par les organisateurs. Le sort du festival La Cerise sur le Chateau mais aussi Les Têtes d'Oeufs et La Légende del Castillo, organisés également par Symphony Production, est également suspendu à la décision du tribunal judiciaire de Perpignan. Mise en délibéré, elle devrait être connue au mois de juillet.

Écrit en collaboration avec Julia Taurinyà.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité