Il tabasse une jeune femme au volant à Perpignan : 4 ans de prison ferme

Une jeune femme a été victime d'une violence inouïe par un automobiliste dont une fracture du tibia occasionnant une ITT de 90 jours. Il a été condamné à 4 ans de prison ferme par le tribunal correctionnel de Perpignan. / © PHOTOPQR/L'INDEPENDANT/MAXPPP
Une jeune femme a été victime d'une violence inouïe par un automobiliste dont une fracture du tibia occasionnant une ITT de 90 jours. Il a été condamné à 4 ans de prison ferme par le tribunal correctionnel de Perpignan. / © PHOTOPQR/L'INDEPENDANT/MAXPPP

Une jeune femme a été victime d'une violence inouïe par un automobiliste dont une fracture du tibia occasionnant une ITT de 90 jours. Il a été condamné à 4 ans de prison ferme par le tribunal correctionnel de Perpignan.

Par Olivier Le Creurer

Le mardi 23 avril 2019, en milieu d’après-midi, des pasants interpellent un équipage de Police Secours circulant sur l’avenue Julien Panchot à Perpignan. Ils expliquent avoir assisté à une agression et conduisaient les policiers jusqu’à la victime, une jeune femme de 23 ans violentée, alors qu’elle était au volant de son véhicule, par un automobiliste l’ayant dépassée puis bloquée.

L’homme, dont les témoins soulignaient la corpulence athlétique, n’aurait pas apprécié d’être l’objet de coups de klaxons de la part de la victime, après qu’il ait doublé irrégulièrement une file de voitures arrêtées à un "cédez le passage". 
 

Il pile à plusieurs reprises


Le contrevenant pilait à plusieurs reprises devant le véhicule de la victime avant de s’arrêter en pleine voie et de sortir de sa voiture. Il se dirigeait alors vers la jeune femme et, sans crier gare, alors qu’elle s’apprêtait à sortir, refermait violemment la portière du véhicule sur les jambes de cette dernière. Il l’extirpait ensuite de l’habitacle et la poussait violemment, faisant tomber plusieurs fois la jeune conductrice déjà gravement blessée aux jambes.

L’intervention de témoins se rendant auprès de la jeune fille causait la fuite de l’agresseur dont le numéro minéralogique pouvait être relevé. Les sapeurs-pompiers conduisaient aussitôt la victime aux urgences de la clinique Saint Pierre.
 

Fracture du tibia et 90 jours d'ITT


Les enquêteurs du Groupe d’Atteinte aux Personnes du commissariat de Perpignan étaient saisis de l’affaire. Ils recueillaient la plainte de la victime à la clinique après que celle-ci ait subi une intervention chirurgicale pour une fracture du plateau tibial, lui interdisant de marcher avant plusieurs mois. Le médecin légiste dressait un certificat médical mentionnant une ITT de 90 jours !
 

Pas de permis de conduire


L’auteur des faits était identifié malgré le non-changement de carte grise de sa voiture qui avait fait l’objet de plusieurs ventes. Les enquêteurs du GAP l’interpellaient et le plaçaient en garde à vue le 16 mai.  Il s’avérait être démuni du permis de conduire et avoir été déjà arrêté un an auparavant pour cette raison. Il avouait avoir bousculé et fait chuter la jeune conductrice mais minimisait à outrance la violence inouïe dont il avait fait preuve.

L’homme a été déféré et jugé en comparution immédiate par le tribunal correctionnel de Perpignan. Il a été condamné à 4 ans de prison ferme.
 

Sur le même sujet

Les + Lus