Intrusion dans un collège d’Argelès-sur-mer : des plaintes déposées contre deux adultes après l’agression d’un élève

Publié le
Écrit par Alexandre Grellier
Un équipage de la police municipale était en poste ce mercredi matin devant le collège des Albères à Argelès-sur-Mer, après la violente agression qui s'y est produite le lundi 6 décembre 2021.
Un équipage de la police municipale était en poste ce mercredi matin devant le collège des Albères à Argelès-sur-Mer, après la violente agression qui s'y est produite le lundi 6 décembre 2021. © Joan Lopez/FTV

Lundi 6 décembre 2021, deux adultes se sont introduits au collège des Albères à Argelès-sur-Mer pendant la pause déjeuner. Deux collégiens ont été frappés par les intrus. Le collège et les familles ont porté plainte.

Que s'est il passé pendant la pause déjeuner au collège des Albères ce lundi 6 décembre ? Seule certitude, des intrus, au moins deux adultes, se sont introduits dans l'enceinte de l'établissement scolaire. Et des violences ont été commises sur au moins deux enfants. Les premiers témoignages parlent de coups de poings et de coups de pieds. Le père de l'un des enfants, appelé à la rescousse, aurait pris un coup de couteau, en cherchant à le défendre. Des photos du blouson tâché de sang s'échangeaient sur les téléphones portables des adolescents ce mercredi  matin.

Jean-David Cavaillé, le procureur de la République de Perpignan veut en tous cas rester prudent. Car les principaux mis en cause doivent encore être entendus d'ici la fin de la semaine. Pas possible notamment pour l'instant de déterminer comment les adultes ont pu pénétrer dans l'enceinte du collège.

J'ai vu un élève, un parent et une autre personne escalader le portail.

Gabriel, élève du collège des Albères

D'après l'Inspection académique, interrogée par nos confrères de l'Indépendant, les individus auraient pris un rendez-vous avec la direction et en auraient profité pour pénétrer dans la cour. Mais des collégiens nous ont livré un autre récit : "J'étais dans la cour avec des amis. Et il y avait un gros regroupement, beaucoup de personnes au fond de la cour. J'y suis allé. Et j'ai vu un élève, un parent et une autre personne escalader le portail," raconte ainsi Gabriel.

Un différent entre collégiens à l'origine des violences ?

Le parquet de Perpignan a ouvert une enquête pour des faits de "violences ayant entraîné une ITT de moins de 8 jours, aggravée par trois circonstances : commises en réunion, avec arme et dans l'enceinte d'un établissement scolaire". Des faits pouvant entraîner jusqu'à 7 ans de prison. Le magistrat évoque la piste d'un différend entre collégiens : "des membres d'une même famille seraient rentrés dans le collège pour s'en prendre à des enfants, qui, d'après eux, embêteraient leurs propres enfants."

Trois plaintes ont été déposées dans le cadre de cette affaire, par la direction de l'établissement, ainsi que par les familles des deux collégiens molestés.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.