Le Perthus : saisie de 400 000 euros dissimulés dans des chaussettes et des chargeurs d'armes de poing par les douanes

Les faits se sont déroulés le 23 mars dernier sur l'aire du Boulou côté français, peu avant la frontière franco-espagnole. Lors d'un contrôle, les douaniers ont découvert dans un fourgon 388 460 € dissimulés dans 25 chaussettes. Puis, des chargeurs pour des armes de poing.

Les chaussettes étaient dissimulées dans les portières d'un fourgon. Elles contenaient 388 460 euros en liquide.
Les chaussettes étaient dissimulées dans les portières d'un fourgon. Elles contenaient 388 460 euros en liquide. © douanes françaises - avril 2021

Le fourgon, immatriculé en Allemagne, était conduit par un chauffeur effectuant un trajet France – Espagne.  Lors du contrôle, le chien anti-stupéfiant Jedi a "marqué", comme on dit, dans le fourgon devant une paroi qui s'est avérée être double. Dissimulée derrière, une chaussette renfermant un sac thermosoudé rempli de billets. Le fourgon a alors été escorté jusqu’à la brigade des douanes et fouillé intégralement.

Le fourgon a été démonté par les douaniers, après que leur chien a marqué l'arrêt devant une portière.
Le fourgon a été démonté par les douaniers, après que leur chien a marqué l'arrêt devant une portière. © douanes françaises - avril 2021

Au total, 25 chaussettes ont été extraites des double-parois du véhicule. Elles renfermaient 40 sacs thermosoudés remplis de billets. En complément, les douaniers ont aussi découvert et saisi sept chargeurs pour Glock (arme de poing) et un brouilleur.

Blanchiment d'argent par un réseau criminel

Le conducteur du fourgon a été placé en retenue douanière et remis au Service d’Enquêtes judiciaires de Finances (SEJF) dans la soirée. Les investigations menées par les officiers de douane judiciaire ont démontré un lien entre la saisie et un réseau criminel organisé de blanchiment d'argent issu d'infractions diverses.

En 2020, les douaniers français ont intercepté 59,5 millions d’euros pour manquement à l’obligation déclarative et blanchiment. Soit 15,5 % de plus qu'en 2019 (51,5 millions).

Olivier Dussopt, ministre délégué chargé des comptes publics

L'individu arrêté a ensuite été placé en détention provisoire dans l’attente de sa comparution devant le tribunal, prévue le 3 mai prochain.

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
douanes société faits divers trafic économie transports sécurité