Les Déferlantes à Perpignan, un festival de musique devenu hautement politique

Le groupe Indochine envisage d'annuler sa venue aux Déferlantes, après l'annonce du déménagement du festival de Céret à Perpignan, ville dirigée par le Rassemblement national. Alors que la Région menace de réduire les subventions, les organisateurs se défendent.

Le déménagement du festival les Déferlantes de Céret à Perpignan fait du rififi à tous les niveaux. Chez les artistes d'abord. Le groupe Indochine est connu pour ses engagements contre les idées d'extrême droite. Or Perpignan a pour maire Louis Aliot, du Rassemblement national. Le groupe menace donc de ne pas participer au festival si celui-ci n 'est pas déplacé ailleurs.

Nous avons été mis devant le fait accompli, que le festival Les Déferlantes, où nous sommes programmés le 8 juillet, se déplaçait à Perpignan au lieu du site initialement prévu. Nous demandons expressément à la direction des Déferlantes de déplacer ce festival dans un autre lieu, faute de quoi, nous annulerons notre venue.

Groupe Indochine

Une information qui a circulée dès ce week-end sur les réseaux sociaux.  

Et qui n 'a pas manqué de faire réagir les hautes sphères du Rassemblement National. 

"C'est profondément sectaire et irrespectueux pour les milliers de leurs fans qui probablement sont des électeurs aussi du Rassemblement national", a réagi lundi Jordan Bardella. "Quand on est artiste, on ne fait pas de la politique, on ne trie pas les gens qui viennent à ces concerts en fonction de leur opinion politique", ajoute le président du RN, qui précise par ailleurs : "Je suis allé à un seul concert dans ma vie, au concert d'Indochine ".


Les organisateurs du festival prennent quant à eux "acte de la position du groupe Indochine de conditionner, pour des questions politiques, leur venue aux Déferlantes". La direction regrette encore "que musique et politique soient ainsi associées".

De Céret à Perpignan 

En 2022, Les Déferlantes ont accueilli "plus de 100 000 festivaliers durant quatre jours", mais le public a déploré "certaines difficultés rencontrées durant cette dernière édition, en particulier les déplacements vers et depuis Céret", site habituel dans les Pyrénées-Orientales, peut-on lire sur le site du festival.

"C'est la raison pour laquelle nous avons décidé de déplacer Les Déferlantes vers un lieu plus adapté (...) Du 6 au 9 juillet 2023, Les Déferlantes vous donnent donc rendez-vous à Perpignan", écrivent encore les organisateurs de l'événement.

Face au déferlement médiatique, la Frontera Production, organisatrice des Déferlantes, met les point sur les "i" et dénonce les conditions d'accueil, de sécurité et de subventions non respectées par la ville de Céret et la communauté de communes. 

"Les subventions n’ont pas été versées dans les temps ; les factures qui devaient être prises en charge ne l’ont pas été ; la communication n’a pas été réalisée, nos demandes de rendez-vous et réunions successifs depuis septembre sont restées sans réponse, la convention pourtant signée pour plusieurs années a été remise en question pour 2023... S’y prendrait-on autrement pour obliger l’association à s’inquiéter pendant des mois à un point tel qu’elle soit obligée, pour ne pas mettre le festival en péril de trouver en urgence un autre lieu et qu’elle soit contrainte de dénoncer des conventions non respectées par les autres parties ?", précise le communiqué. 

Baisse des subventions

Selon nos confrères de l'Indépendant, la Région Occitanie, un des tout premiers financeurs du rendez-vous, annonce une baisse de sa participation financière. Reprochant aux organisateurs d'avoir été mise devant le fait accompli : "Il n'y a eu aucune concertation. On a eu une explication un peu musclée car cela entaille le lien de confiance", précise le quotidien.

En 2022, l'aide de la Région, qui comprend notamment le naming "Sud de France", et la mise en valeur des produits régionaux, s'élevait à plus de 200 000 euros. Le Département des Pyrénées-Orientales suivrait la position de la Région et pourrait également revoir ses subventions à la baisse cette semaine.

Sting, Bigflo & Oli, Damso, David Guetta, Lomepal, Louise Attaque, Izïa, Pomme, Rosalía ou encore Soprano, sont les autres têtes d'affiche annoncées de ce festival.