Festival "Les déferlantes" annulé à Céret : un mal pour un bien

Déçus mais pas trop, la mairie de Céret et les propriétaires du château d'Aubiry restent positifs, après l'annulation du festival "Les déferlantes": "Mieux vaut attendre un peu et réussir notre première édition", explique Michel Costes, le maire de la petite commune des Pyrénées-Orientales.

Le château et le parc d'Aubiry à Céret dans les Pyrénées-Orientales -
Le château et le parc d'Aubiry à Céret dans les Pyrénées-Orientales - © N.Esturgie / FTV

Après dix années au parc de Valmy sur la commune d'Argelès-sur-Mer et une édition 2021 annulée pour cause de Covid, le festival de musiques actuelles "Les Déferlantes Sud de France" avait trouvé un nouveau lieu, le parc du château d'Aubiry à Céret, et des dates de concert du 7 au 10 juillet prochain. Vendredi 14 mai, les organisateurs ont finalement jeté l'éponge, face aux exigences sanitaires liées à la pandémie de covid-19. 

Les limitations imposées pour les rassemblements publics, conséquence de la pandémie en cours, ne permettent pas la réalisation d’un tel évènement.

David Garcia, organisateur des Déferlantes

Céret succède à Argelès

De juillet 2007 à l'édition 2020 annulée en raison du contexte sanitaire, c'est le parc de Valmy à Argelès-sur-Mer qui a accueilli ce festival dédié aux musiques actuelles. A côté d'un tremplin musical pour promouvoir les artistes de la région Occitanie, la scène principale a reçu des stars nationales et internationales, comme Elton John, Les Insus ou encore Bigflo & Oli et Deluxe pour son édition 2016 par exemple. Chacune des quatre soirées a attiré 12 000 spectateurs en moyenne.

Après l'annulation de l'été 2020, un nouveau coup dur est venu frapper les organisateurs des Déferlantes. Fin décembre, la mairie d'Argelès-sur-Mer a annoncé qu'elle ne voulait plus recevoir le festival au château de Valmy. Pour le maire de la commune, Antoine Parra, la manifestation "était en train de perdre en qualité". "Avec la sur-fréquentation, les gens ne peuvent plus profiter du lieu et, pour nous, la sécurité devenait difficile à assurer", explique-t-il alors.

Quelques semaines plus tard, les organisateurs annoncent avoir trouvé un nouveau lieu, bien plus grand : le parc du château d'Aubiry sur la commune de Céret, à 13 minutes en voiture de Perpignan.

Le château d'Aubiry dispose d'un parc de 4 hectares - 17/05/2021
Le château d'Aubiry dispose d'un parc de 4 hectares - 17/05/2021 © F.Declerq / FTV

"Réveiller la Belle endormie"

L'arrivée des Déferlantes, la municipalité nouvellement élue de Céret en rêvait. Alors forcément, le maire est un peu déçu de l'annulation du festival. Michel Costes veut cependant positiver. "La décision d'annulation est collective, nous l'avons prise avec l'équipe du festival, la communauté de communes et les propriétaires du château", explique-t-il, "les conditions d'organisation n'étaient pas claires, 4 m² par festivalier, une jauge à 5 000 personnes par soirée, des tests PCR à l'entrée ou pas... Economiquement, pour le festival ce n'était pas forcément possible."

Comme c'était une première édition pour notre commune, on ne voulait pas se louper. On a préféré attendre une année de plus.

Michel Costes, maire de Céret

Les festivaliers qui avaient réservé des billets pour l'édition 2021 peuvent se faire rembourser en suivant les modalités expliquées sur le site internet du festival. 

Vous pouvez découvrir le parc et le château d'Aubiry dans le reportage de France 3 Pays Catalan.

Du côté des propriétaires du château, l'avis est identique, d'autant que les (nombreux) travaux nécessaires pour accueillir les festivaliers ont pris du retard. "Le Festival va permettre de réveiller la ville, la belle endormie, et de faire revivre le château", précise Olivier De Pra, "C'est un nouveau projet, ça va être intéressant, je vais découvrir un domaine que je ne connais pas, alors autant le faire dans les meilleures conditions possibles, sans masques ni restrictions sanitaires."

Mélanie et Olivier De Pra, industriels dans l'Est de la France et propriétaires du château d'Aubiry à Céret - 17/05/2021
Mélanie et Olivier De Pra, industriels dans l'Est de la France et propriétaires du château d'Aubiry à Céret - 17/05/2021 © F.Declerq / FTV

Olivier Depra dirige l'entrepris Depra ventilation, spécialisée dans la fabrication de structures métalliques et basée en Meurthe-et-Moselle. Sa famille a acheté le château d'Aubiry en 1973. Le bâtiment, construit vers 1900, dans un style néo-baroque Art Nouveau pour l'un des fils de l'industriel Pierre Bardou-Job (papier à cigarette), a longtemps été à la vente et peu entretenu. Olivier et Mélanie De Pra ont finalement décidé de le garder et de participer aux projets de la municipalité : accueillir le festival "Les Déferlantes" et ouvrir le parc au public toute l'année, gâce à un bail emphytéotique signé pour 18 ans avec la municipalité.

La ville de Céret, dont le célèbre musée d'art moderne ne rouvira pas cet été, et qui a déjà dû annuler sa traditionnelle féria, compte maintenant sur le passage du tour de France pour animer sa saison estivale 2021. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
culture pays catalan concerts musique festival événements sorties et loisirs covid-19 santé société