Cet article date de plus de 4 ans

Marché public au Barcarès : le maire et son adjoint relaxés

Le tribunal correctionnel de Perpignan a relaxé le maire LR de Barcarès Alain Ferrand et son adjoint Jean-Marie Pacifico jugés pour irrégularités de marchés publics. 
Le maire du Barcarès, Alain Ferrand, arrive au tribunal correctionnel de Perpignan
Le maire du Barcarès, Alain Ferrand, arrive au tribunal correctionnel de Perpignan © F3LR
Alain Ferrand, maire du Barcarès ( Les Républicains) et son adjoint, Jean-Marie Pacifico étaient jugés le 20 octobre dernier pour irrégularités d'un marché public. Aujourd'hui, le tribunal correctionnel de Perpignan les a relaxés. Le tribunal a jugé que le principe de l'appel d'offre avait été respecté.

A l'époque, l'accusation reprochait à Alain Ferrand de ne pas avoir pas fait d’appel d’offre lors de l’attribution du marché de la signalétique sur sa commune.On reprochait au maire d'avoir passé directement un marché avec la société «leader pub», dont le gérant était à l'époque, Jean--Marie Pacifico un de ses adjoints chargé des travaux au Barcarès. Aujourd'hui le tribunal a jugé que rien ne prouvait ces irrégularités suspectées dans l'attribution de ce marché public.

Le reportage de Dorothée Bérault et Frédéric Savineau à Perpignan

durée de la vidéo: 00 min 53
Jugement du maire du Barcarès Alain Ferrand

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société