• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Martin Fourcade, le retour des JO : “je rêve d'aller me coucher et de revoir mes petites filles”

Les Bleus et Martin Fourcade, le Catalan, sont de retour: forte des 15 médailles gagnées en Corée du Sud, qui lui ont permis d'égaler son record aux Jeux d'hiver, la délégation française a reçu un accueil triomphal à Grenoble lundi soir. / © JEFF PACHOUD / AFP
Les Bleus et Martin Fourcade, le Catalan, sont de retour: forte des 15 médailles gagnées en Corée du Sud, qui lui ont permis d'égaler son record aux Jeux d'hiver, la délégation française a reçu un accueil triomphal à Grenoble lundi soir. / © JEFF PACHOUD / AFP

Les Bleus et Martin Fourcade, le Catalan, sont de retour: forte des 15 médailles gagnées en Corée du Sud, qui lui ont permis d'égaler son record aux Jeux d'hiver, la délégation française a reçu un accueil triomphal à Grenoble lundi soir.

Par OLC avec l'AFP

Quelque 4.000 personnes ont ensuite fêté les athlètes lors d'une cérémonie organisée au centre Alpexpo par le Comité national olympique et sportif français (CNOSF)
dans la ville des Jeux de 1968.



A l'aéroport Saint-Exupéry, à Lyon, un noyau de fans avait longuement attendu pour accueillir les héros du jour, dont la superstar des Jeux, Martin Fourcade, acclamé aux cris de "Martin, Martin, Martin !". Le biathlète s'est prêté avec le sourire au jeu des autographes réclamés par ses admirateurs. Applaudie par son fan club du Jura, Anaïs Bescond (biathlon) a embrassé sa famille avant de grimper dans le bus, arrivé à Grenoble vers 22h15.

Je n'ai pas pour ambition d'être meilleur que Killy, nous sommes des champions différents dans des disciplines différentes


Tous ont ensuite gagné la scène, accueillis par des jets de fumigènes, des confettis, des ballons. "Je n'ai pas pour ambition d'être meilleur que Killy, nous sommes des champions différents dans des disciplines différentes", a déclaré Martin Fourcade devant la presse. "Pour l'heure, je rêve d'aller me coucher et de revoir mes petites filles. J'ai besoin de me poser avant de faire des plans sur le futur, surtout après toutes ces émotions fortes", a reconnu le triple champion de 29 ans.


Trois médailles d'or


"J'ai laissé mes médailles dans mes bagages pour arriver plus vite", a-t-il encore lancé, ironisant sur le retard de la délégation tricolore. De Pyeongchang, le Pyrénéen ramène trois médailles d'or qui, ajoutées aux deux déjà glanées à Sotchi (Russie) en 2014, en font l'athlète français le plus titré aux JO, été et hiver confondus.

Fourcade a ainsi effacé le record d'une autre légende du ski, alpin cette fois: un certain Jean-Claude Killy, monté à trois reprises sur la première marche du podium il y a 50 ans... à Grenoble.

 

Sur le même sujet

Sète et les Morello : une histoire de famille

Les + Lus