Morte après avoir été enfermée dans le coffre d'une voiture : l'ex-compagnon de la victime jugé pour des violences sur sa nouvelle compagne

Soupçonné de séquestration ayant entraîné la mort sans intention de la donner et de mise en danger délibérée de la vie d’autrui, l'ex-compagnon d'Adeline Leroy, une jeune femme morte après avoir été enfermée dans un coffre voiture, doit être jugé à Perpignan pour des violences sur sa nouvelle compagne.

La jeune femme avait été retrouvée nue et inconsciente. Le 15 septembre 2021, Adeline Leroy, 30 ans enfermée par son compagnon dans le coffre de la voiture pendant de longues heures dans une chaleur étouffante n'avait pas survécu à ses blessures. Elle était morte 10 jours plus tard à l'hôpital.

D’abord placé sous statut de témoin assisté, son compagnon avait été mis en examen pour "séquestration ayant entraîné la mort sans intention de la donner et mise en danger délibérée de la vie d’autrui" et laissé libre sous contrôle judiciaire.

Nouvelle compagne, nouvelles violences

Moins de trois ans après la mort d'Adeline Leroy, Ludovic Lemale aujourd'hui âgé d'une quarantaine d'années qui s'est converti à l'islam et se fait appeler Yacine, a été jugé ce lundi 13 mai à Perpignan pour des violences sur sa nouvelle compagne, une femme de 43 ans, malade et atteinte de handicap. Il a été interpellé ce mercredi 8 mai pour "violences ayant entraîné une ITT inférieure à 8 jours".

 Le prévenu a été décrit comme "hystérique et violent" par les psychiatres."Il regrette ce qu'il s'est passé. Il n'avait pas l'intention de la violenter. Il n'a pas conscience de ses actes. Il a l'intention de se soigner", plaide Me Christian Bayekola, son avocat, joint au téléphone par France 3 Occitanie. 

20 condamnations

L'homme archi violent est connu de la justice. Il a déjà été condamné à une vingt et une  reprises entre 2003 et 2018 pour cambriolage, extorsion et violences conjugales, enlèvement, séquestration et abus de faiblesse.

En janvier 2023, il avait été condamné pour violences sur mineur de moins de 15 ans à 18 mois de prison dont six avec sursis probatoire pour des maltraitances sur un des enfants d'une ex-compagne. Il était sorti de prison récemment. Un sursis révoqué aujourd'hui au cours de son procès.

Crainte de récidive

En état de récidive, il a été reconnu coupable de violences et condamné à 30 mois de  prison ferme. Il a été écroué.  Une condamnation satisfaisante pour l'avocat de la victime " C'est un délibéré satisfaisant eu égard à la personnalité de cet individu qui, à mon sens est d'une dangerosité extrême, qui avait pris le contrôle de la vie de ma cliente et n'en est pas à ses premières victimes. Comme l'a indiqué monsieur le procureur de la république il est fort probable que d'autres victimes potentielles puissent arriver dans les années à venir", redoute Me Laurent Maynard; interrogé par Marc Tamon, de France 3 Pays catalan.

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Occitanie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité