Perpignan : des cartables pour les sans-papiers grâce aux habitants du Haut-Vernet

C'est un quartier dit "sensible" de Perpignan. Les habitants du Haut-Vernet sont surtout sensibles à la détresse des plus mal lotis. 50 enfants de familles sans-papiers ou précaires peuvent aller à l'école équipés grâce à une opération de solidarité organisée avant la rentrée dans tout le quartier.

Des cartables, mais aussi toutes les fournitures scolaires nécessaires à une bonne rentrée pour les familles précaires du Haut-Vernet
Des cartables, mais aussi toutes les fournitures scolaires nécessaires à une bonne rentrée pour les familles précaires du Haut-Vernet © F3 Pays catalan
"Attention, on va commencer par les cartables". Mégaphone au poing, Héanan Abdelhadi, jeune femme du Haut-Vernet, organise la distribution de fournitures scolaires au pied des immeubles de ce quartier de Perpignan. Elle et sa soeur Ouacila sont à l'origine de cet élan de solidarité. Offrir aux enfants des sans-papiers, sans ressources, de quoi commencer dignement l'année scolaire. 

Une collecte grâce aux habitants pourtant peu argentés du Haut-Vernet

La difficulté à joindre les deux bouts, ils savent ce que c'est. C'est peut-être pour cela qu'ils sont sensibles à la détresse de ceux qui n'ont rien. Quand l'opération cartables débute, le week-end dernier, au pied des immeubles, les tables dressées croulent sous les cartables, feutres, cahiers, vêtements et autres fournitures.
Des fournitures pour équiper 50 élèves.
Des fournitures pour équiper 50 élèves. © F3 Pays catalan
Aucune subvention, aucune aide des collectivités : tout provient des dons des particuliers et des commerçants du Haut-Vernet.

Aider les familles en détresse

De quoi équiper une cinquantaine d'enfants de familles très précaires, qui ne bénéficient d'aucune aide sociale à l'image de ce couple d'Albanais.
A droite des deux soeurs Abdelhadi, une famille de réfugiés albanais qui a ému tous les habitants du quartier.
A droite des deux soeurs Abdelhadi, une famille de réfugiés albanais qui a ému tous les habitants du quartier. © F3 Pays catalan
Des réfugiés politiques en attente de régularisation et qui bataillent au quotidien pour offrir à leurs deux enfants handicapés un avenir un peu plus rose.

On a filmé ces gens là, on a montré leur quotidien, on a montré ce qu'ils vivaient sur les réseaux sociaux et là, les dons ont commencé.

Heanan Abdelhadi, association cartablesd'identité66

Un élan de solidarité incroyable. Et au final, de quoi habiller et préparer 50 enfants à une rentrée "comme les autres". Et resserrer les liens de ce quartier perpignanais plus souvent montré du doigt pour les actes de délinquance de quelques-uns que pour la générosité et l'entraide qui animent la plupart de ses habitants.

Alain Sabatier a assisté à cette distribution de cartables et d'espoir pour France3 Pays catalan.
durée de la vidéo: 01 min 04
Perpignan : les plus démunis fins prêts pour l'école grâce à la solidarité ©F3 Pays catalan
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
société rentrée scolaire sans papiers solidarité social économie migrants immigration