Perpignan : une école, des couleurs, des maisons, des élèves catalans réinventent l'académie Poudlard

A Perpignan, l'école Victor Hugo aurait pu être rebaptisé école J.K Rowling... pour sa rentrée façon Harry Potter. Afin de motiver les troupes, l'établissement scolaire catalan a proposé de réunir les enfants en plusieurs maisons. Ce n'est pas Gryffondor ou Serpentard, mais on s'en rapproche.

A Perpignan, l'école Victor Hugo aurait pu être rebaptisé école J.K Rowling... pour sa rentrée façon Harry Potter - 1er septembre 2020.
A Perpignan, l'école Victor Hugo aurait pu être rebaptisé école J.K Rowling... pour sa rentrée façon Harry Potter - 1er septembre 2020. © F3 LR
La rentrée des classes, mardi, à l'école élémentaire Victor Hugo de Perpignan, ressemblait à une rentrée à Poudlard.

Maison rouge, jaune, bleu, verte...

Comme chez Harry Potter, chaque enfant appartiendra cette année non seulement à une classe mais également à une maison.

Je suis contente d'être dans la maison jaune avec toutes mes copines.

Dalila, élève à l'école Victor Hugo de Perpignan

A chaque maison, une couleur et surtout un thème d'études sur lequel les enfants travailleront tous les après-midis. Et ce travail se fera avec des niveaux de classes et des âges différents. 

On mélange grands et petits, chacun avancera à son rythme mais avec l'aide de tous... On veut fédérer l'école.

Séverine Maye, institutrice à l'école Victor Hugo de Perpignan.

durée de la vidéo: 01 min 50
Perpignan : une école, des couleurs, des maisons, des élèves catalans réinventent l'académie Poudlard ©F3 LR

Challenge, entraide et engagement

Ce projet pédagogique insolite a été initié notamment pour lutter contre un climat scolaire délétère. Pour faire gagner sa maison, il y aura des challenges et il faudra être sage.
"Il faudra du respect, de l'engagement et de la solidarité. On va valoriser les bons gestes des enfants ce qui fera gagner des points à leur maison" explique Christophe Morandi, instituteur. A la fin de chaque semaine, un bilan sera fait et une maison emportera le trophée hebdomadaire.

Imaginé avant la pandémie de Covid-19, ce projet pédagogique original tombe à point pour remotiver les élèves après le confinement et les vacances. Seulement la moitié des élèves était revenue à l'école en juin. Mardi, il y avait encore environ 20% d'élèves manquants.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
rentrée scolaire éducation société insolite littérature culture livres coronavirus/covid-19 santé