A Perpignan, des sans papiers occupent la résidence de l'ancien délégué militaire

A Perpignan, plusieurs familles d'origine étrangère viennent d'être déboutées de leur demande d'asile. Elles occupent depuis le 14 juillet, une grande bâtisse, ancienne résidence du délégué militaire qui était jusqu'alors inoccupée.

Depuis le 14juillet, plusieurs familles de sans papiers ont trouvé refuge dans une grande villa. Perpignan le 21 juillet 2014.
Depuis le 14juillet, plusieurs familles de sans papiers ont trouvé refuge dans une grande villa. Perpignan le 21 juillet 2014. © F3LR

Au total, ce sont quatre familles, 8 adultes et 7 enfants âgés de 3 à 13 ans, originaires de Mongolie, d'Albanie et de Géorgie qui ont trouvé refuge dans une grande villa, ancienne résidence du délégué militaire à Perpignan.Tous viennent d'être déboutés de leur demande d'asile sur le territoire français.

Pour les membre du collectif des sans-papiers, l'occupation de la villa résulte du manque de places dans les centres d'accueil. C'est la quatrième fois en quatre ans que le collectif des sans papiers occupent ce genre de bâtiment inhabité, appartenant à l'état ou d'autres institutions, dans l'attente d'une proposition officielle de logement.

durée de la vidéo: 01 min 24
Perpignan : des sans papiers dans l'ancienne résidence du délégué militaire


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
société immigration sans papiers justice