Perpignan : les cheminots demandent la remise en circulation du train des primeurs

Ce mardi 25 mai au matin, plus d'une centaine de cheminots de la CGT s'est rassemblée sur le site du train primeur à Perpignan. Ils réclament des précisions quant à la remise en service du train de fret qui doit se faire à l'été 2021.

Le train des primeurs qui relie de quai à quai Perpignan à Rungis est à l'arrêt depuis juillet 2019, incompréhensible pour les syndicats de cheminots - 25 mai 2021
Le train des primeurs qui relie de quai à quai Perpignan à Rungis est à l'arrêt depuis juillet 2019, incompréhensible pour les syndicats de cheminots - 25 mai 2021 © FTV - Joan Lopez

Ce mardi matin, les cheminots de la CGT ont organisé un rassemblement pour demander la remise en service du train des primeurs qui relie de quai à quai Perpignan à Rungis. Ils se sont rassemblés simultanément à Perpignan Saint-Charles et devant le ministère des Transports à Paris. L’objectif de ces rassemblements : pousser le gouvernement à faire avancer le dossier concernant le calendrier de la remise en service de ce train de fret.

Car depuis juillet 2019, la circulation du train est suspendue en attendant qu’un candidat soit retenu pour la reprise de ce train des primeurs. Les cheminots, une centaine réuni ce matin à Perpignan Saint-Charles, s’impatientent : "Tout est réuni, les wagons sont encore présents. Il y a juste une révision parce que cela fait deux ans qu’ils n’ont pas circulé et tout redémarre. Les chargeurs sont présents sur le marché international de Perpignan. On sait que la marchandise est là, qu’elle nous attend," nous dit Mickaël Meusnier, délégué cheminot CGT.

 

La Cheminot CGT s'impatiente et veut une reprise rapide du trafic de leur train primeur qui relie Perpignan à Rungis - 25 mai 2021
La Cheminot CGT s'impatiente et veut une reprise rapide du trafic de leur train primeur qui relie Perpignan à Rungis - 25 mai 2021 © FTV - N.Esturgie

Un train de fret à l’arrêt depuis juillet 2019

Suspendu depuis le mois de juillet 2019, à cause d’une baisse des volumes transportés et de la vétusté des wagons, les cheminots dénoncent aujourd’hui un scandale écologique. Sur sa page Twitter, le groupe Sauvons le train Perpignan Rungis parlent de milliers de camions circulant à la place des trains : « un scandale écologique et social. »

Selon les syndicats, ce train transporte en 10 heures, l'équivalent de 35 camions de fruits et légumes : "Ce train remplace des camions. On a vu l’utilité du fret pendant la pandémie, le gouvernement devrait montrer l’exemple et relancer le train des primeurs. Ce train représente à peu près 25 000 camions par an," ajoute Mickaël Meusnier. 

Le Premier ministre Jean Castex s'était engagé en juillet 2020 à remettre ce train en circulation après un appel à manifestation d'intérêt. Deux candidats étaient encore en lice en janvier, Fret SNCF et Esifer, mais depuis plus de nouvelles pour les cheminots. 

La CGT cheminots préférerait elle, que cette ligne de fret, reste au sein de la SNCF.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
trains régionaux économie transports trafic trafic routier