Perpignan : troisième jour consécutif de grève pour les agents du centre des impôts

Ce mercredi marque le troisième jour consécutif de grève pour les agents du centre des finances publiques de l'avenue de la Côte Vermeille à Perpignan. Les grévistes dénoncent le manque de personnel et les violences et incivilités quotidiennes des usagés.  

Le centre des finances publiques de l'avenue de la Côte Vermeille lors d'une grève nationale en 2016
Le centre des finances publiques de l'avenue de la Côte Vermeille lors d'une grève nationale en 2016 © MICHEL CLEMENTZ/MaxPPP
Depuis le lundi 12 novembre, le personnel d'accueil du centre des finances publiques de l'avenue de la Côte Vermeille à Perpignan fait exercer son droit de retrait. Ce mercredi marque le troisième jour consécutif de grève. 
Les agents du trésor public dénoncent leurs conditions de travail. Normalement huit en poste, ils ne sont plus que quatre à assurer la même charge de travail. Un communiqué de la CGT Finances Publiques publié ce mercredi détaille leurs difficultés :

Dans la dernière période, c’est une moyenne de 1200 personnes qui est reçue quotidiennement par ces agents. Victimes de violences verbales et d’incivilités graves tous les jours de l’année, il ne reste plus que 4 personnes dans ce service à ne pas être à ce jour en congés maladie. Étant clairement en situation d’insécurité, elles exercent leur droit de retrait.

Perpignan : troisième jour de grève consécutive au centre des impôts

La direction du centre a fait venir une médiatrice et des membres du comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail. Une réunion a été organisée mais pour la CGT :

Tant qu’aucune solution ne sera apportée, le site restera fermé

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
grève économie social impôts