Port de Banyuls-sur-Mer : le défi d'un chantier de rénovation écologique

Le port de Banyuls-sur-Mer (Pyrénées-Orientales), très vétuste et soumis aux coups de mer, est depuis début octobre 2019 en plein travaux. Un projet de rénovation et de sécurisation nécessaire, mais qui doit relever le défi de préserver la ressource sous-marine, très riche à cet endroit.

Les travaux de rénovation du port de Banyuls-sur-Mer visent à le protéger des coups de mer, tout en préservant la biodiversité sous-marine
Les travaux de rénovation du port de Banyuls-sur-Mer visent à le protéger des coups de mer, tout en préservant la biodiversité sous-marine © Laura-Laure Galy, France 3 Occitanie/Pays Catalan
Des quais rongés par les violents coups de mer, des extrémités de pontons cassées et qui ne sont plus retenues que par des lames de fer : le port de Banyuls-sur-Mer, dans les Pyrénées-Orientales, est dans un état avancé de vétusté près de 60 ans après sa construction.

Mais depuis le début du mois d'octobre 2019, des travaux de rénovation ont démarré. Nos reporters Céline Llambrich et Laura-Laure Galy ont suivi l'une des visites de chantier organisées tous les mercredis.
 


Protéger à la fois le port et l'environnement


Les travaux doivent répondre à deux objectifs à première vue antinomiques, mais qu'il va bien falloir concilier : protéger le port des forts coup de mer qui abîment les installations, tout en préservant la biodiversité sous-marine des 650 hectares de la zone de Banyuls/Cerbère, classée en réserve naturelle depuis 1974. Olivier Minjard, le directeur de travaux de la société Vinci Construction "Maritime et Fluvial", précise :
 

Pour préserver l'environnement, on a mis en place des barrages anti-turbidité afin d'éviter que les matières en suspension ne se déplacent vers les herbiers de Posidonie.


Ouvrages spécifiques pour préserver la biodiversité


Car ces herbiers de Posidonie, flore indispensable à l'alimentation et à la reproduction des poissons, sont très présents et tapissent les fonds. Une maquette des futures installations portuaires permet de découvrir comment les ouvrages spécifiques seront adaptés à l'environnement. C'est le cas d'un musoir installé sous le phare, comme l'explique Jean-Michel Solé, le maire (DVD) de Banyuls-sur-Mer :
 

C'est assez innovant : au lieu d'avoir des digues qui empâtent le fond, ce musoir-là est vertical, les rochers sont emprisonnés dans une cage de manière à ne pas détruire les herbiers de Posidonie qui sont à l'entrée du port.


Un chantier de plus de 10 millions d'euros


Ce nouveau port devrait être livré en juin 2020. Il sera doté de 370 anneaux, pour un coût global de 10,5 millions d'euros. Un projet financé à 50% par la commune de Banyuls-sur-Mer, l'autre moitié étant prise en charge par le Conseil Régional et l'Etat.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pays catalan ports économie transports transports maritimes littoral aménagement du territoire environnement société mer méditerranée