Pyrénées-Orientales : "la vaccination à domicile permet de garder le lien avec les plus fragiles"

A partir du lundi 10 mai, les personnes de plus de 50 ans pourront se déplacer pour se faire vacciner contre le Covid 19. Mais les plus fragiles, eux, ne peuvent toujours pas venir sur place. Dans les Pyrénées-Orientales, certains infirmiers se déplacent à domicile.

Jacqueline fait partie des personnes fragiles, mais elle ne peut se déplacer pour se faire vacciner - mai 2021
Jacqueline fait partie des personnes fragiles, mais elle ne peut se déplacer pour se faire vacciner - mai 2021 © FTV - Mathias Garnier

Dans les Pyrénées-Orientales, depuis quelques semaines, les infirmiers libéraux peuvent désormais vacciner à domicile. Dans le cabinet où travaille Nicolas Prévost, infirmier libéral, tous s’activent pour préparer les doses de vaccins à emmener chez les différents patients.

Au total, pour cette première tournée officielle, le cabinet a commandé une vingtaine d’injections : "Ils nous restent les quelques patients qui ne peuvent pas se déplacer et ces patients doivent absolument se faire vacciner. La difficulté a été de trouver des personnes qui voulaient bien se faire injecter le vaccin Astra Zeneca", confie Nicolas Prévost.

Garder le lien 

Les doses sont transportées dans une glacière mais les infirmiers doivent se dépêcher pour préserver la température. Cet après-midi-là, ils doivent vacciner 10 personnes. Parmi elles, Jocelyne elle est alitée et ne peut pas se déplacer :

On a des personnes qui ont été contaminées et elles ne savent toujours pas comment. On est content de les aider à se protéger, c’est très important pour nous. Ça fait partie de notre cœur de métier d’infirmier, la prévention, l’éducation. Et puis ça crée des liens particuliers avec les patients chez eux.

Emilie Gout Delclos, infirmière

Pour le neveu de Jacqueline, voir sa tante se faire vacciner est un soulagement après un parcours difficile : "le standard de la sécurité sociale était surchargé et eux-mêmes quand on les avait au téléphone, il dégageait un créneau pour la mobilité sur des centres de vaccinations pas pour de la vaccination à domicile," nous dit Alain De Baralle, le neveu de Jacqueline.

30% des personnes vaccinées dans les Pyrénées-Orientales 

En complètement des vaccinodromes, cette vaccination à domicile devrait s'intensifier dans les prochaines semaines, notamment grâce au vaccin monodose Johnson & Johnson. Dans les Pyrénées-Orientales, 147 419 personnes ont à ce jour reçu une première dose de vaccin, soit près de 31% de la population du département.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vaccins - covid-19 santé société emploi économie