• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Pyrénées-Orientales : manifestation contre l’enfouissement d’amiante

80 personnes se sont rassemblés devant l'entreprise El Fourat à Saint-Hippolyte pour protester contre l'enfouissement d'amiante - 25 mars 2015 / © France 3 LR
80 personnes se sont rassemblés devant l'entreprise El Fourat à Saint-Hippolyte pour protester contre l'enfouissement d'amiante - 25 mars 2015 / © France 3 LR

Une centaine de personnes se sont rassemblés ce samedi matin devant les grilles d’El Fourat, un site d’enfouissement d’amianté lié à Saint Hyppolite dans les Pyrénées-Orientales. Les manifestants accusent l’entreprise de ne pas respecter les normes de sécurité.

Par JM avec Philippe Georget

Pari réussi pour l'association Saint-Hippolyte Environnement.
80 personnes se sont rassemblées ce weekend devant le site d'enfouissement d'amiante lié, El Fourat à Saint Hyppolite, dans les Pyrénées-Orientales. Les manifestants accusent l'entreprise de ne pas respecter toutes les normes de sécurité.

Le reportage de Philippe Georget et Frederic Savineau

Pyrénées-Orientales : manifestation contre l’enfouissement d’amiante
Une centaine de personnes se sont rassemblés ce samedi matin devant les grilles d’El Fourat, un site d’enfouissement d’amianté lié à Saint Hyppolite dans les Pyrénées-Orientales. Les manifestants accusent l’entreprise de ne pas respecter les normes de sécurité. - France 3 LR - Philippe Georget et Frederic Savineau


Après avoir réussi à faire annuler un premier arrêté préfectoral d'autorisation, l'association envisage d'attaquer le nouvel arrêté, qui selon elle ne tient pas compte des nouvelles normes édictées par le ministre de l’environnement pour protéger les nappes phréatiques.

Contacté par téléphone, le gestionnaire du site affirme de son côté qu'il respecte la réglementation et fait remarquer qu'aucune pollution des eaux n'a jamais été détectée. Enfin il rappelle que l'amiante liée, c'est-à-dire noyée dans le béton ou le ciment, est considéré comme un déchet non dangereux.

Sur le même sujet

"Gilets jaunes" : des lycéens de Perpignan solidaires du mouvement dispersés par la police

Les + Lus